LaboFnac

Des chercheurs japonais inventent un écran LED qui se colle à la peau

Professeur à l'Université de Tokyo, Takao Someya a inventé un écran ultra fin et flexible qui se colle sur la peau comme un pansement. Ce dispositif, pensé pour le domaine médical, permet de communiquer des informations médicales et d'afficher des messages.

Le domaine de la santé est en plein bouleversement et le corps connecté n’est plus illusion. La plupart des géants de la Tech misent sur ce secteur et l’on peut déjà voir sur le marché de nombreux objets connectés. Takao Someya, professeur à l’Université de Tokyo, s’intéresse lui aussi a la santé et a imaginé un écran ultra-fin, souple comme un pansement, qu’on peut coller sur la main.

Ecran LED Sante

Crédit photo : 2018 Takao Someya Research Group

Une seconde peau pour le domaine de la santé

Cet écran a été dévoilé lors du congrès annuel de l’Association américaine pour l’avancement des sciences (AAAS) à Austin, au Texas. Comme le rapporte l’AFP, ce dispositif ne mesure qu’un millimètre d’épaisseur et permet au patient de communiquer des données médicales à son médecin resté à distance. Son inventeur espère que sa création sera notamment utilisée dans le domaine de la santé.

Ecran LED Sante

Crédit photo : 2018 Takao Someya Research Group

Comme le montrent ces images, l’écran peut venir se coller sur la paume ou l’arrière de la main. Il est capable d’afficher des informations ou des images sur une grille composée de 384 micro-LEDs (16 x 24) qui sont reliées par des câbles élastiques et enchâssées dans une feuille de caoutchouc. Il comprend également un capteur ultraléger et un système de communication sans fil. Enfin, il est extensible jusqu’à 45% de sa longueur d’origine.

« Si vous le mettez à même la peau, vous avez l’impression qu’il fait partie de votre corps. Lorsqu’on envoie des messages à votre main, cela vous rend émotionnellement plus proche de l’expéditeur » précise Tako Someya. Il ajoute que cette invention pourrait être utile dans un pays vieillissant comme le Japon, car elle permettrait de mettre en place une surveillance continue et non invasive des personnes âgées dépendantes. L’écran pourrait également être utilisé par des sportifs (suivi du rythme cardiaque, vérifier l’itinéraire pendant des courses), des salariés, mais aussi pour surveiller les bébés. Pour la réalisation de ce projet, Takao Someya peut compter sur la collaboration d’une équipe de chercheurs de la Graduate School of Engineering de l’Université de Tokyo et Dai Nippon Printing (DNP). L’entreprise DNP, spécialisée dans le domaine de l’impression espère commercialiser cette « peau » d’ici trois ans.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.