LaboFnac

Donald Trump veut interdire TikTok aux États-Unis, Microsoft intéressé par un rachat

L'avenir de TikTok aux États-Unis est incertain après les récentes déclarations de Donald Trump. Le président américain a annoncé ce week-end son intention d'interdire TikTok dans le pays, mais Microsoft pourrait s'offrir le réseau social d'ici la fin de l'été.

Que va-t-il advenir de l’application phénomène TikTok aux États-Unis ? Après un week-end mouvementé, l’avenir du réseau social apparaît comme incertain au pays de l’oncle Sam. Soupçonnée par Washington de partager ses données avec Pékin, la très populaire application de partage de vidéos n’est plus la bienvenue aux États-Unis. « Nous les interdisons aux États-Unis (…) Je signerai le document demain », a expliqué Donald Trump vendredi soir, à propos de TikTok, à des journalistes à bord d’Air Force One. Habitué des phrases-chocs, le président américain voudrait faire pression sur la firme chinoise propriétaire de l’application vidéo, comme l’explique Reuters. Depuis plusieurs semaines, Donald Trump est en guerre avec TikTok qu’il soupçonne d’être utilisé à des fins d’espionnage par la Chine. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de Huawei (et ZTE) et s’inscrit dans un contexte de tensions politiques et commerciales avec Pékin.

TikTok

© TikTok

L’année dernière, le régulateur américain du commerce (la FTC) avait infligé une amende de 5,7 millions de dollars à TikTok pour avoir collecté illégalement des données personnelles appartenant à des utilisateurs de moins de 13 ans. Sous le feu des critiques, la plateforme a toujours nié tout partage de données avec Pékin et continue de se défendre. « Nous sommes ici pour rester (…) Nous avons entendu votre déferlement de soutien et nous voulons vous dire merci. Nous n’avons pas l’intention de partir », a déclaré Vanessa Pappas (via l’AFP), responsable de la branche États-Unis de TikTok, dans une vidéo publiée samedi sur l’application. Alors que des interrogations subsistent sur la manière dont Donald Trump pourrait interdire l’application aux États-Unis, ce dernier se dit confiant. « J’ai ce pouvoir [d’interdire TikTok] (…) Je peux le faire avec un décret », assure Donald Trump.

Microsoft se dit prêt à racheter TikTok avant le 15 septembre

Le salut de cette plateforme, très prisée des adolescents, pourrait toutefois venir de Microsoft. Le géant américain s’intéresse de très près au rachat de TikTok. Le Wall Street Journal et le New York Times ont rapporté dès ce week-end que des négociations avancées étaient en cours entre la société de Satya Nadella et ByteDance. Créée en 2021, l’entreprise qui détient TikTok valorise son application à plus de 50 milliards de dollars. Suite à ces multiples rebondissements, Microsoft fait savoir dans un communiqué qu’il va poursuivre les discussions en vue de l’acquisition de TikTok.

« Suite à une conversation entre le PDG de Microsoft, Satya Nadella, et le président Donald J. Trump, Microsoft est prêt à poursuivre les discussions pour explorer l’achat de TikTok aux États-Unis. Microsoft est pleinement conscient de l’importance de répondre aux préoccupations du Président. Elle s’engage à acquérir TikTok sous réserve d’un examen complet de la sécurité et à fournir des avantages économiques appropriés aux États-Unis, y compris au Trésor américain ». Microsoft ajoute qu’il « s’empressera de poursuivre les discussions avec la société mère de TikTok, ByteDance, dans quelques semaines et, en tout état de cause, de les achever au plus tard le 15 septembre 2020 ».

Microsoft prévoit de stocker les données des utilisateurs américains aux USA

Enfin, l’entreprise assure qu’« au cours de processus », elle « se réjouit de poursuivre le dialogue avec le gouvernement des États-Unis, y compris avec le président », annonce la firme basée à Seattle. En cas d’accord, Microsoft  possédera et dirigera l’application aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La firme américaine évoque également la gestion des données personnelles dans son communiqué. « Microsoft garantirait que toutes les données privées des utilisateurs américains de TikTok soient transférées et restent aux États-Unis. Dans la mesure où ces données sont actuellement stockées ou sauvegardées en dehors des États-Unis, Microsoft veillerait à ce que ces données soient supprimées des serveurs situés en dehors du pays après leur transfert ».

Avec ce rachat, TikTok pourrait voir son horizon s’éclaircir aux États-Unis. Selon les dernières informations de Reuters, ByteDance aurait accepté de céder complètement les activités américaines de sa plateforme pour tenter de sauver un accord avec la Maison-Blanche. L’entreprise chinoise renoncerait également à conserver à une participation minoritaire. Microsoft et Washington n’ont pas encore réagi à cette annonce. À noter que ByteDance ne ferme pas la porte à d’autres investisseurs de nationalité américaine.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.