LaboFnac

Les données personnelles de 29 000 employés Facebook dans la nature

Facebook a fait savoir à ses employés que des disques durs contenant des données personnelles et financières les concernant avaient été volés dans une voiture. Au total, les informations de 29 000 salariés ont été dérobées.

Facebook a un problème avec la gestion des données personnelles. La question revient régulièrement lorsqu’il s’agit d’évoquer le réseau social et quand ce dernier n’est pas la cible d’une cyberattaque, il doit faire face à un vol de disques durs. Le site Bloomberg précise que ces disques durs, qui n’étaient pas chiffrés, contenaient des données personnelles et financières telles que les noms, numéros de compte bancaire ou les quatre derniers chiffres des numéros de sécurité sociale de 29 000 personnes qui ont travaillé chez Facebook en 2018. Des informations sur les rémunérations, y compris les salaires, les primes et d’autres détails se sont également évanouis dans la nature.

Facebook

© Creative Commons / geralt

Les utilisateurs du réseau social ne sont pas concernés

Le réseau social a prévenu ses employés il y a a quelques jours et précise que les données de ses utilisateurs n’ont pas été compromises. « Nous n’avons constaté aucun abus et nous pensons qu’il s’agit d’un cambriolage et non pas d’une tentative de voler des informations sur les employés », précise le géant américain dans des propos repris par l’AFP et Bloomberg. Le cambriolage remonte au 17 novembre et la firme s’est aperçue le 20 novembre qu’il manquait des disques durs. Une enquête a finalement confirmé le 29 novembre qu’ils contenaient des informations sur la paie de ses employées, mais ces derniers n’ont été prévenus que 13 décembre.

Le propriétaire de la voiture est également un employé du service de paie de Facebook. Il n’était pas censé sortir les disques durs de son bureau. « Nous avons pris les mesures disciplinaires qui s’imposaient (…)  Nous ne commentons pas les détails personnels », précise un porte-parole du groupe de Menlo Park. Les employés concernés sont quant à eux invités à se rapprocher de leur banque et se sont vus offrir un abonnement de deux ans à un service de surveillance contre le vol d’identité.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.