LaboFnac

/e/ : cette version d’Android qui compte se passer des services Google

Une version modifiée d'Android, baptisée /e/, cherche à se passer des services de Google dans le souci de protéger les données de ses utilisateurs. Une bêta est désormais disponible sur une poignée de smartphones.

Certains tentent déjà l’opération, mais doivent pour ce faire s’armer de patience et d’une bonne connaissance des nouvelles technologies. Se passer des services de Google, dans le souci de protéger sa vie privée, passe par exemple par le choix d’un autre moteur de recherche – par exemple Qwant – et par celui d’alternatives aux autres services de Mountain View, à définir un par un. Le projet /e/ vise quant à lui à proposer une expérience complète se passant entièrement des services de Google.

/e/

© /e/

Il y a près d’un an, le développeur Gaël Duval, féru de logiciels open source, publiait sa profession de foi : « Je veux reconquérir mes données privées », écrivait-il dans un billet publié sur son site et qui préfigurait les travaux qui nous intéressent aujourd’hui.  Il a par la suite lancé son projet eelo, financé par des campagnes Indiegogo, Kickstarter et Patreon en début d’année. Neuf mois plus tard, la bêta de son projet désormais baptisé /e/ est disponible. Les utilisateurs peuvent donc télécharger cette version modifiée du logiciel open source LineageOS dans sa version 14.1. Il est, rappelons-le, lui-même hérité de Cyanogen, l’une des ROM les plus célèbres du monde Android.

/e/ présente une interface proche de l’Android classique grâce au lanceur d’applications BlissLauncher, mais remplace non seulement les Google Play Services, mais aussi le Play Store et les applications habituellement disponibles sur les smartphones dotés de l’OS standard. Pour la localisation du mobile, /e/ s’appuie ainsi sur les services de localisation Mozilla NLP. Pour les mails, une version modifiée de K9-mail (un client mail open source) est aux manettes, tandis que Signal fait office de messagerie SMS, Telegram de service de chat et que divers utilitaires sont également proposés (météo, prise de notes, gestionnaire de tâches…). Le moteur de recherche Searx a quant à lui été retenu pour être utilisé dans le navigateur Jelly, mais peut être remplacé par Qwant ou DuckDuckGo.

Plus de 20 smartphones compatibles

/e/ est aujourd’hui disponible sur une poignée de smartphones, dont bien peu sont récents, à savoir les :

Essential PH1
FairePhone 2
Google Nexus 4
Google Nexus 5
HTC One M8
Honor 5X
LeEco Le 2
LG G5
Motorola Moto E
Motorola Moto G
Motorola Moto G 2014
Motorola Moto G 2015
OnePlus One
OnePlus 2
OnePlus 3 et 3T
OnePlus X
Samsung Galaxy A5 2017
Samsung Galaxy S3
Samsung Galaxy S6
Samsung Galaxy S7
Xiaomi Mi 5s
Xiaomi Mi 5x Plus
Xiaomi Redmi 3S et 3X
Xiaomi Redmi Note 4

Pour l’heure, l’équipe de /e/ indique mener une bêta fermée, mais disposer de quelques comptes de tests encore disponibles (voir à cette adresse). Les développeurs prévoient le déploiement d’une première version stable d’ici le début de l’année 2019, basée sur Android Oreo qui, pour l’heure, n’est pas compatible avec l’intégralité des smartphones cités ci-dessus.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.