LaboFnac

E3 2018 : Tout ce qu’il faut retenir de la conférence Microsoft

Au tour de Microsoft de passer devant l’assistance pour parler de son futur. Le constructeur jouait assez gros ici, compte tenu du manque de visibilité de son catalogue de jeux à venir sur Xbox One. Il fallait donc que la firme de Redmond corrige le tir en procédant à des annonces. Mission accomplie ?

Pour le début de sa conférence, Microsoft a choisi de faire plaisir aux fans en envoyant directement une vidéo d’Halo Infinite. Une bonne manière de frapper fort et de rassurer ceux qui attendaient une grosse licence. Il a toutefois fallu se contenter d’un simple trailer d’annonce, sans aucune image de gameplay ou information. Ne parlons même pas d’une date de sortie. La seule chose que l’on peut avancer sans crainte est que ce nouveau Halo sera une fois de plus signé par 343 Industries.

Autrement, Phil Spencer, grand patron de la division Xbox chez Microsoft, a lâché quelques chiffres pour calmer d’emblée les sceptiques : la présentation a mis en avant 50 jeux, 18 exclusivités (souvent consoles), ainsi que 15 annonces façon ”World Premiere”. Plutôt que de procéder à un récapitulatif des annonces comme on avait pu le faire avec la conférence Electronic Arts, nous allons plutôt opter pour une classification des titres selon l’intérêt qu’on leur a trouvé pendant la présentation.

Les annonces qui nous ont peu marqués

Le premier que l’on peut noter est l’un des grands malades du catalogue de la Xbox One : Crackdown 3. La seule chose que l’on peut retenir de la conférence au sujet du titre est le super-cut qui nous a été présenté. On y retrouve le ton particulièrement déjanté, avec son foutoir général où l’on devra jouer d’explosions pour se défaire d’ennemis toujours plus grands et toujours plus nombreux. La sortie est prévue pour le mois de février 2019, juste avant la fin de l’année fiscale du constructeur, donc. Microsoft n’oublie également pas d’indiquer qu’il sera disponible à sa parution dans l’offre Xbox Game Pass. Une mention qui accompagnera sans doute désormais toutes les exclusivités de la firme de Redmond.

Passons maintenant à Kingdom Hearts 3, un jeu qui a permis à Microsoft de montrer qu’il est encore entouré d’un certain nombre d’acteurs tiers d’importance de l’industrie. L’univers de la Reine des Neiges (ou Frozen) s’est particulièrement illustré à l’occasion du trailer présenté pour l’occasion, et montrant notamment diverses phases de gameplay. On peut également confirmer la participation des univers de Raiponce et Les Mondes de Ralph. Pour ceux qui auraient loupé l’information, Kingdom Hearts 3 sortira le 29 janvier 2019 sur PS4 et Xbox One. On aura vraisemblement plus d’informations sur le titre à l’occasion de la conférence Square Enix qui aura lieu ce mardi à 19 heures.

Évoquons rapidement deux petites présentations, celle de Sea of Thieves qui est rapidement réapparu afin de montrer qu’il n’a pas coulé dans l’indifférence générale, et dater deux contenus additionnels gratuits : un pour le mois de juillet, l’autre pour septembre. Battlefield V n’aura pas non plus brillé par le temps de cerveau qu’il nous a pris durant cette conférence : un tout petit trailer peu informatif aura simplement été montré, sans plus de détails. De quoi décevoir ceux qui espéraient plus que les informations de la veille.

Cuphead s’est lui aussi payé une petite part d’exposition pour présenter un contenu additionnel à venir pour l’année 2019 : ”The Delicious Last Course”. Un DLC qui nous permettra de jouer un troisième personnage, Miss Chalice, avec une nouvelle île à réaliser, et naturellement de nouveaux boss à terrasser.

Les amateurs de la série de Tales of qui n’ont pas pu faire Tales of Vesperia seront probablement enchantés de savoir qu’une Definitive Edition du titre est attendue cet hiver sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

Ce n’est une surprise pour personne, Just Cause 4 est de retour, et nous fera une nouvelle fois prendre le contrôle de Rico. Le trailer diffusé durant la conférence est rempli d’action, ce qui est tout à fait classique pour la franchise. Ce que l’on savait moins, en revanche, c’est que le titre est prévu pour une sortie en fin d’année, le 4 décembre prochain pour être précis.

Du côté des jeux qui ont connu un beau succès sur les autres plateformes, et qui viennent maintenant draguer celle de Microsoft, on peut parler du très bon NieR Automata. Sa sortie sur Xbox One était effectivement pressentie depuis quelques semaines, elle est désormais officielle et datée au 26 juin prochain. Cette version sera d’ailleurs épaulée par tous les DLC parus jusqu’à maintenant.

Qui dit conférence Microsoft dit également le petit moment Tomb Raider, avec le prochain volet de la série : Shadow of the Tomb Raider. Le titre s’est distingué en montrant une Lara dans ses œuvres, mais pas forcément à l’origine d’événements très heureux. L’emblématique héroïne semble avoir mis le bazar autour d’elle, ce qui a le don de semer le doute sur ses propres convictions. La sortie est fixée au 14 septembre 2018 sur PC, PS4 et XBox One.

Les annonces qui surprennent

S’il y a des annonces qui nous ont laissé de marbre durant la conférence Microsoft, d’autres ont réellement su nous prendre au dépourvu, sans forcément faire mouche. On peut par exemple parler de Jump Force, un jeu signé Bandai Namco et qui fait un usage tout à fait particulier des droits que l’éditeur nippon possède sur les adaptations en jeux de franchises Jump (One Piece, Dragon Ball, Death Note, Naruto…). On devrait se retrouver avec un jeu de combat en vue trois-quarts reprenant les figures de ces mangas. Cela donnera tout de suite un certain cachet pour les fans. Mais le résultat de ce parti-pris sur la jouabilité reste incertain.

Car ce n’est évidemment pas avec le trailer montré pour l’occasion que l’on va se faire une idée définitive du titre, dont la parution est attendue en 2019 sur PlayStation 4 et Xbox One. Vu le type de jeu, il ne fait aucun doute que Bandai Namco fera fonctionner la machine à communiquer d’ici là.

On savait Devil May Cry 5 en développement, on est toutefois un peu plus surpris de le voir se pointer si tôt, et durant la conférence Microsoft qui plus est. C’est par le biais de Nero, neveu de Dante, que l’on va pouvoir reprendre du service dans le cinquième épisode canonique de la mythique franchise de beat’em all. La fin du trailer diffusé par Capcom montre toutefois trois personnages masculins de dos, ce qui laisse envisager l’utilisation de plusieurs des héros de la licence. Le retour de Devil May Cry sur le devant de la scène est prévu pour le printemps 2019, sur PlayStation 4 et la Xbox One.

Beaucoup plus surprenant encore, Dying Light 2 a également été présenté, par une personnalité connue et reconnue du milieu : Chris Avellone. Ce dernier sera d’ailleurs aux commandes de toute la partie narrative de la suite de la franchise de Techland. Il promet quelques nouveautés dans le déroulement de l’aventure par rapport au premier épisode. Il sera par exemple possible de faire des choix dans les dialogues, ce qui aura un impact direct sur l’évolution du monde et sa persistance.

Les zombies semblent un peu plus en retrait dans ce second opus (quoiqu’ils devraient être relativement actifs la nuit), et un focus tout particulier sera mis sur les interactions entre les groupuscules humains. Pour le moment, aucune date de sortie n’est communiquée par les développeurs, et il n’est pas encore question d’annoncer les plateformes. On imagine toutefois que les PC, PS4 et Xbox One seront toutes trois concernées par le titre.

L’habituelle parenthèse ID@Xbox était également de la partie. Rappelons qu’il s’agit de la présentation de jeux issus d’éditeurs indépendants. Un rendez-vous qui permet aussi à la firme de Redmond de gonfler le nombre de jeux présents pour l’événement. Heureusement, on a également pu voir quelques projets sympathiques : Below, Outer Wilds, Super Meat Boy Forever, Sable, Bomber Crew, Children of Morta, The Wind Road WarGroove, Generation Zero, Dead Cells et Ashen pour ne citer qu’eux. Il est aussi important de mentionner que ces titres rentreront dans l’offre Xbox Game Pass. Ce qui laissera la possibilité de les essayer facilement une fois qu’ils seront sortis.

Plutôt que de venir montrer son Assassin’s Creed Odyssey qu’il réserve vraisemblablement pour sa conférence de mardi à 22 heures, Ubisoft a coupé la poire en deux et a fait cadeau à Microsoft de l’avant-première mondiale de The Division 2. Le jeu se déroulera à Washington et on devrait y être confronté à une guerre civile. Rien qui ne sorte de la routine jusque là. Pour ce premier contact avec le grand public, Ubisoft a mis les petits plats dans les grands en sortant une séquence de jeu en vidéo, ce qui nous a permis de voir que le moteur Snowdrop permet encore d’afficher de très beaux environnements.

Durant quelques échanges de tirs, on a pu noter l’utilisation d’un glue gun, clairement inspiré de celui du jeu Prey. Cela permettra de bloquer les personnages sur place. Si c’est un allié qui se retrouve bloqué, il suffira de détruire le limon solidifié à ses pieds pour le libérer. Un système de points faibles sera exploitable sur les ennemis, offrant la possibilité de s’en débarrasser plus facilement qu’en essayant de loger un nombre incalculable de balles dans une armure lourde. Le résultat global semble s’inscrire dans la lignée du premier jeu. Le titre sera en outre compatible 4K et HDR, avec une date de sortie fixée au 15 mars 2019 sur PC, PS4 et Xbox One. Les inscriptions pour la future bêta du jeu sont d’ores et déjà ouvertes

Les poids lourds de la conférence Microsoft

Ori and the Will of the Wisps, la suite d’Ori and the Blind Forest, a fait opérer sa magie en montrant de courtes séquences de jeu très rapidement (ce que l’on appelle un supercut dans le jargon). L’occasion de voir que la direction artistique fonctionne toujours aussi bien et que les couleurs chatoyantes donnent très envie de se lancer dans le jeu. Sa sortie est prévue en 2019, sans plus de précisions. On sait en revanche qu’il sera compatible 4K et HDR.

À la surprise de beaucoup de joueurs, Microsoft a réussi à obtenir la primeur de l’annonce du prochain titre signé FromSoftware (Dark Souls, Bloodborn) et édité par Activision. Sekiro: Shadows Die Twice est ainsi le prochain arrêt de l’emblématique studio. On retrouve un gameplay très typé Action-RPG, dans la veine de ses autres productions, mais avec beaucoup plus de punch. L’ambiance y est résolument japonaise, tombant dans la mythologie du Pays du Soleil Levant avec ses monstres et ses éléments surnaturels, quitte à rappeler Nioh. On pourra compter sur l’utilisation d’un grappin pour évoluer dans les niveaux, mais aussi d’épées et de prothèses pour ce qui est des combats qui semblent bien viscéraux. Sekiro: Shadows Die Twice sera disponible en début d’année 2019 sur PC, PS4 et Xbox One.

Bethesda ne s’est pas non plus fait prier pour monter sur la scène proposée par Microsoft. Juste avant sa conférence, l’éditeur occidental a jugé bon de venir parler un peu plus de Fallout 76, tout en gardant quelques cartouches pour sa propre présentation. Il n’était donc pas question d’expliciter les mécaniques de jeu, mais plutôt de dire que le titre se déroulera avant le premier Fallout, et que sa carte sera quatre fois plus grande que celle de Fallout 4. Il sera par ailleurs compatible 4K et HDR, mettant surtout l’accent sur la nécessité de reconstruire le monde, ce qui s’inscrit dans la lignée des rumeurs lui prêtant des mécaniques de construction.

Une petite surprise est également venue des Français de chez Dontnod, avec un spin-off de l’univers de Life is Strange, à savoir The Awesome Adventures of Captain Spirit. Il s’agit là d’un jeu d’aventure dont le héros sera un jeune garçon exubérant et très en phase avec la culture des super héros. Il sortira le 26 juin prochain sur PC, PS4 et Xbox One, et sera téléchargeable gratuitement.

L’une des meilleures sensations de la conférence Xbox, si ce n’est la meilleure, est venue avec Metro Exodus. Le titre s’est en effet montré avec des fragments de jeu parcellaires, mais très convaincants grâce à la diversité des environnements montrés. Certains endroits affichés génèrent aussi bien l’oppression que l’angoisse, ou au contraire l’ouverture. Des mutants pas très fréquentables se succéderont sans surprise face aux humains, et on devrait pouvoir jouer au titre le 22 février 2019 sur PC, PS4 et Xbox One.

L’un des gros poids lourds du catalogue Microsoft se dévoile enfin avec le prochain Forza Horizon, quatrième volet de la série développé par Playground Games. Une opportunité toute trouvée pour qu’un développeur de ce studio monte sur scène et parle des nouveautés qui arriveront avec cette nouvelle itération : des conditions météorologiques dynamiques, des ambiances très différentes en raison des courses en Grande-Bretagne, mais aussi et surtout des saisons dynamiques qui vont avoir une incidence légère sur le gameplay.

La formule du jeu, si elle semble intacte par rapport aux anciens, sera rehaussée par son monde “connecté”. L’ensemble des joueurs se le partageront en permanence, allant et venant au gré de leurs envies. Des événements uniques et multijoueurs apparaîtront également durant les sessions de jeu, donnant quelques bonus supplémentaires. Playground promet 450 voitures, d’autres étant prévues via le Car Pass. Il faudra patienter jusqu’au 2 octobre pour Forza Horizon 4, dont la sortie est évidemment prévue sur PC Windows 10 et Xbox One. Cela implique de disposer d’un Xbox Game Pass.

Si l’apparition de l’emblème de Gears of War sur l’écran aura réussi à soulever de joie le cœur des fans Xbox, son remplacement par des versions Funko Pop des personnages de la franchise en aura certainement fait déchanter plus d’un. Pas de panique pour autant, il ne s’agissait que de l’annonce d’une application mobile, préparant le terrain à une double révélation concernant l’une des licences phares du constructeur américain. La première concerne Gears Tactics, un spin-off qui emprunte des mécaniques de XCOM en y ajoutant sa touche personnelle. On n’en sait pas plus pour le moment.

Et c’est The Coalition qui est finalement monté sur les planches pour mettre un terme au suspense et officialiser Gears of War 5.”La plus grosse expérience Gears développée jusqu’à maintenant”, a dit le patron du studio avant de lancer une vidéo qui présente un contexte assez sombre et propice à une dramaturgie plus exacerbée, chose assez rare pour la franchise qui brille surtout par son aspect très brut. Un vague « 2019 » a été évoqué pour la parution de GoW 5. Il faudra cependant prendre son mal en patience pour des informations supplémentaires.

Il a bien fallu un ”one more thing”, et non des moindres, pour mettre un terme à cette conférence qui a été plutôt rythmée et riche en annonces. C’est Cyberpunk 2077, le nouveau titre de CD Projekt Red (The Witcher) qui s’est ainsi exposé aux yeux de tous, affichant simplement un peu de son contexte. On ira arpenter des États-Unis en proie à un rêve américain un peu dévoyé de sa signification d’antan, sur fond de société ultra connectée et très inégalitaire. Les informations se sont toutefois faites assez rares pour cette première sortie, même si des versions jouables seront présentes sur le salon pour lever le voile sur des concepts de gameplay.

Microsoft rassure sur le long terme

Durant cette présentation, Microsoft a également tenu à rassurer les joueurs en communiquant sa stratégie par la voix de Phil Spencer. L’homme a ainsi donné le détail de tous les achats de studios, qui vont désormais s’atteler au développement de titres vraisemblablement exclusifs à la Xbox One, mais aussi à la console qui viendra après. On peut parler d’Undead Labs (State of Decay 2), Playground Games (Forza Horizon 4), Ninja Theory (Hellblade), Compulsion Games (We Happy Few) ou encore un nouveau studio basé à Santa Monica, créé pour l’occasion. Cela fait donc cinq nouveaux studios qui vont œuvrer pour l’expansion du catalogue Xbox. Une nouvelle rassurante quand on sait que Sony se distingue surtout par ses jeux maison, principalement issus de ses propres studios.

Phil Spencer a également confirmé que l’équipe qui a conçu la Xbox One X est d’ores et déjà au travail sur la prochaine console griffée Microsoft. Mais si l’on en croit les dernières déclarations du patron de la branche gaming chez Sony, la bataille ne commencera que dans quelques années.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.