LaboFnac

Elon Musk rejoint le mouvement #deleteFacebook et supprime ses pages

Elon Musk a décidé de rejoindre le mouvement #deletefacebook en supprimant les pages Facebook de SpaceX et de Tesla. Lancée sur Twitter, cette initiative a pris de l'ampleur depuis les révélations concernant l'affaire Cambridge Analytica.

L’affaire Cambridge Analytica n’en finit plus d’avoir des répercussions : tandis que l’action chute à Wall Street, les autres patrons de la Silicon Valley n’épargnent pas Facebook. De passage en Chine, Tim Cook – PDG d’Apple – a évoqué une situation grave et appelle à un durcissement des règles en matière de protection de la vie privée.

Elon Musk

© Creative Commons / OnInnovation

Elon Musk supprime les pages Facebook de SpaceX et Tesla

Elon Musk, le fantasque milliardaire américain, a pour sa part décidé de rejoindre le mouvement #deletefacebook. Initié sur Twitter, cet appel au boycott s’est rapidement propagé sur les réseaux sociaux et des personnalités de la Silicon Valley n’ont pas hésité à répondre présentes. Brian Acton, cofondateur de WhatsApp, a par exemple indiqué qu’il est de temps de supprimer Facebook, un message qui a permis au mouvement de gagner en popularité. Le patron de SpaceX et Tesla a décidé de lui répondre ce week-end en demandant : « Qu’est-ce que Facebook? ». Un « troll » qui a rapidement suscité de nombreuses réactions, jusqu’à ce qu’un utilisateur mette Elon Musk au défi de supprimer la page Facebook de SpaceX.

Un message qui n’est pas passé inaperçu et l’homme qui a lancé une Tesla dans l’espace a décidé d’accepter le challenge. Bavard, Elon Musk a ensuite eu droit à une question concernant la page Facebook de Tesla. Là encore, le milliardaire a tenu parole et décidé de la supprimer, ajoutant que cette page était « assez nulle ». S’il n’est plus présent sur le réseau social de Mark Zuckerberg, Elon Musk pourra toujours se rendre sur Instagram. Il a en effet décidé de conserver ses comptes sur la filiale de Facebook.

Derrière cet échange sur fond d’humour, l’initiative et les déclarations des concurrents de Facebook ne vont pas arranger les affaires et l’image du réseau social. L’an dernier, Elon Musk et Mark Zuckerberg se sont envoyés des piques au sujet de l’intelligence artificielle. Le fondateur de Facebook avait jugé que Musk était « irresponsable » par son alarmisme, le patron de Tesla et SpaceX avait alors répondu sur Twitter : « J’ai discuté avec Mark de tout ça. Sa compréhension du sujet est très limitée ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.