LaboFnac

En difficultés, HTC va licencier 1 500 personnes

Nouveau coup dur pour HTC qui va licencier près d'un quart de ses effectifs. Le constructeur taïwanais veut enrayer sa chute avec cette décision, mais l'avenir de la marque sur le marché des smartphones s'inscrit en pointillés.

Il fut un temps où HTC était un incontournable sur le marché des smartphones, n’hésitant pas à s’inviter sur le podium des acteurs les plus importants juste derrière Apple et Samsung. Contrairement à Nokia, il ne faut pas remonter à l’ère pré-smartphone pour retrouver un HTC rayonnant, mais au début des années 2010. Le géant taïwanais a su prendre ce virage en s’associant très rapidement à Microsoft et si Windows Phone n’a pas été un succès, la marque a pu compter sur celui d’Android. Présent aux côtés de Google depuis les débuts de son OS, le fabricant s’est distingué en étant choisi par la firme de Mountain View pour réaliser le Nexus One, premier smartphone créé sous la marque Google. Le Dream – également connu sous le nom HTC G1 – a lui aussi marqué les esprits en étant le tout premier terminal Android à être commercialisé.

htc u12 plus

© Labo Fnac

Après plusieurs années de succès, la société a connu ses premiers échecs et n’a jamais réussi à rectifier le tir. Rapidement distancé chez Android – notamment par Samsung – HTC enchaîne depuis les déboires et se retrouve aujourd’hui en difficulté financière. Pour stopper l’hémorragie, la firme a vendu une partie de ses activités à Google pour 1,1 milliard de dollars et s’est tournée vers les casques de réalité virtuelle avec le Vive. HTC continue également de proposer des smartphones et a récemment lancé le HTC U12+, mais le marché a changé. En plus de Samsung ou Apple, le Taïwanais doit faire face à la très forte concurrence chinoise. Si cette dernière ne rivalise pas encore avec les deux géants, elle perturbe des acteurs incontournables. Outre HTC, LG ou Sony ont montré des difficultés sur ce marché ces dernières années et se pose ouvertement des questions quant à leur avenir.

Et si HTC sortait du marché des smartphones ?

Pour tenter d’enrayer sa chute, HTC a décidé de réduire de près d’un quart ses effectifs et va licencier 1 500 personnes dans sa branche mobile située à Taïwan. Cette décision doit permettre à l’entreprise de mieux gérer ses ressources alors qu’elle continue de lutter contre la baisse des ventes, précise Reuters. Lors de son rapprochement avec Google, la firme avait déjà vu 2 000 de ses ingénieurs venir grossir les rangs de Google. Elle ne comptera plus que 5 000 employés en septembre prochain, date à laquelle les licenciements seront effectifs. « Aujourd’hui, HTC annonce un plan d’optimisation des organisations manufacturières à Taiwan…. Ce plan permettra une gestion plus efficace et plus souple des ressources à l’avenir », a déclaré la société. L’entreprise a enregistré une baisse de 55,5 % de son chiffre d’affaires en avril par rapport à l’année précédente et une baisse de 46,7 % de ses ventes en mars. Une situation compliquée qui pourrait pousser HTC à revoir ses plans et à se tourner vers des marchés plus porteurs comme celui de la réalité virtuelle, de l’Internet des objets ou de l’IA.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.