LaboFnac

Epic Games vs Apple : Fortnite reste banni, contrairement à l’Unreal Engine

La justice américaine estime qu'Apple ne peut pas prendre de mesures contre le compte développeur d'Epic. En revanche, le jeu Fortnite n'est pas autorisé à faire son retour sur l'App Store.

Le différend entre Epic Games et Apple est entre les mains de la justice américaine qui a pris sa première décision. Dans cette affaire médiatique. L’éditeur de Fortnite n’a pas réussi à convaincre la juge Yvonne Gonzalez Rogers de ramener son jeu sur l’App Store. Il a en revanche réussi à obtenir une ordonnance temporaire pour empêcher le géant de Cupertino de le priver de l’accès à ses outils de développement, rapporte Engadget. Mi-août, Epic Games avait décidé de s’en prendre à Apple et à la commission de 30 % des ventes que la société californienne prélève sur les achats réalisés sur l’App Store. Afin d’alerter l’opinion publique, l’éditeur n’a pas hésité à enfreindre les règles d’Apple pour faire exclure Fortnite de l’App Store et du Play Store.

Fortnite

© Fortnite

Une décision réfléchie qui a permis à Epic Games de se lancer dans une bataille juridique contre ces deux membres des GAFAM et de multiplier les provocations. Une parodie de la publicité 1984 et un tournoi anti-Apple ont jeté de l’huile sur le feu, provocant la colère de la marque à la pomme. Cette dernière a menacé Epic de représailles en lui supprimant l’accès à tous ses comptes développeurs, risquant alors de priver l’éditeur de son moteur Unreal Engine. Contestée par l’éditeur, la menace a inquiété l’ensemble du secteur et poussé Microsoft à sortir de sa réserve pour soutenir Epic Games. Pour la justice américaine, citée par The Verge, Apple « a choisi d’agir sévèrement » avec le risque de pénaliser des développeurs tiers et tout un écosystème.

La justice renvoie Apple et Epic Games dos à dos

Cette décision ressemble à une première victoire pour le studio contre Apple, mais les juges américains ne se rangent pas totalement dans le camp d’Epic. La juge retient que l’éditeur « n’a pas encore démontré l’existence d’un préjudice irréparable » concernant Fortnite et que la situation « difficile » dans laquelle il se trouve « semble [être] de son propre fait ». En l’état, Fortnite reste donc banni de l’App Store et cette situation pourrait perdurer si Epic ne fait pas évoluer son système de paiement.

Dans cette affaire délicate, la  juge Yvonne Gonzalez Roger rappelle également qu’« Epic Games et Apple sont libres d’engager des poursuites l’un contre l’autre, mais leur différend ne devrait pas causer de désordre pour les observateurs [NDLR : les différents partenaires des deux firmes]« . Avec cette décision, la justice tente d’apaiser les esprits en contestant les méthodes employées par Epic tout en protégeant l’Unreal Engine de représailles jugées « excessives ». S’il est difficile de dégager un gagnant, cette décision devrait soulager les développeurs de jeux qui utilisent son moteur Unreal.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.