LaboFnac

Les États-Unis demanderaient à leurs alliés de boycotter les équipements Huawei

Le gouvernement américain demanderait aux pays alliés d'éviter les équipements télécoms de Huawei. Le géant chinois est surveillé dans de nombreux pays, dont la France.

La situation reste très tendue entre le groupe Huawei et les autorités américaines. Persona non grata aux États-Unis depuis plusieurs années, le géant chinois se voit reprocher ses liens supposés avec le gouvernement chinois. Sur fond de tensions entre les États-Unis et la Chine, la situation a pris une nouvelle tournure ces derniers mois avec des sanctions et mesures contre les entreprises chinoises. Le Mate 20 Pro récemment dévoilé par la firme ne sera pas commercialisé et le pays de l’Oncle Sam ne veut pas non plus des équipements 5G de Huawei. Pour plusieurs agences comme la CIA, le FBI ou la NSA, il existe un risque d’espionnage par la Chine et les autorités américaines ne veulent pas seulement chasser Huawei de leur sol.

Huawei Logo

© Huawei

Selon les informations du Wall Street Journal (via Reuters), le gouvernement américain demande à des opérateurs mobiles et des fournisseurs d’accès à Internet de pays alliés aux États-Unis de prendre leurs distances avec Huawei. L’objectif est de convaincre ces pays amis de renoncer à utiliser les équipements télécoms du géant chinois. Des responsables gouvernementaux américains auraient déjà pris contact avec certaines de leurs homologues et des dirigeants d’entreprises de télécoms dans des pays où Huawei est déjà très implanté. Le quotidien évoque des pays comme l’Allemagne, l’Italie ou encore le Japon et explique que les États-Unis envisagent de fournir une aide financière aux pays qui choisiraient de développer leurs réseaux sans avoir recours aux entreprises chinoises, rapporte l’AFP. Il y a quelques jours, nous apprenions que l’Allemagne pourrait fermer la porte de son futur réseau 5G à Huawei.

Des risques de cybersécurité

Cette mesure pourrait accroître encore un peu plus la pression sur le numéro un mondial des équipements télécoms, qui fait déjà l’objet d’un examen minutieux de la part des services de renseignements occidentaux en raison de ses liens perçus avec le gouvernement chinois. Ces derniers redoutent que son équipement puisse être utilisé à des fins d’espionnage. Le gouvernement australien a pour sa part décidé de bannir Huawei et ZTE de la course à la 5G sur son territoire. Pour les États-Unis, l’une des principales inquiétudes réside dans la sécurisation des communications des installations militaires à l’étranger, selon les sources du Wall Street Journal. Les militaires américains font en effet usage des réseaux de communication locaux dans des pays européens comme l’Allemagne ou l’Italie ainsi qu’au Japon même s’ils disposent de moyens propres pour les échanges les plus sensibles.

Les États-Unis ont déjà demandé aux agences gouvernementales de ne plus utiliser certains équipements ou services de plusieurs entreprises technologiques chinoises, dont ceux proposés par Huawei. La firme, qui a nié à maintes reprises s’être engagée dans des activités de renseignement pour le compte d’un gouvernement, est l’une des nombreuses entreprises technologiques chinoises à être passées sous la loupe du gouvernement américain à mesure que la guerre commerciale entre les deux pays s’intensifiait. Si Huawei n’a pas commenté ses nouvelles révélations, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré qu’il espérait que les « pays concernés » fourniraient un environnement d’investissement « équitable et prévisible pour les entreprises chinoises ».

Et en France ?

La situation est également compliquée pour Huawei en France. La firme peut proposer ses différents smartphones, mais Le Figaro a récemment indiqué que le gouvernement s’inquiétait de voir les opérateurs télécoms français s’équiper auprès du géant chinois pour préparer l’arrivée de la 5G. Il ne souhaiterait pas « les voir adopter massivement » les équipements de Huawei.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.