LaboFnac

Les États-Unis vont bloquer le téléchargement de TikTok dès dimanche

Le département du Commerce américain annonce que le téléchargement de TikTok et WeChat sera interdit aux États-Unis à partir de dimanche. Ces deux applications chinoises sont considérées comme des menaces pour "la sécurité nationale, la politique étrangère et l'économie des États-Unis".

La situation ne s’arrange pas pour TikTok et les États-Unis ont décidé de mettre à exécution la menace de l’administration Trump. Le département du Commerce américain fait savoir que le téléchargement de TikTok et WeChat sera bloqué aux USA à partir du dimanche. L’administration indique que les deux applications ne devront plus « distribu[ées] ou mainten[ues] » via une « boutique d’applications mobiles en ligne aux États-Unis ». Selon le Financial Times, les deux applications chinoises seront bannies des versions américaines de l’App Store d’Apple et du Google Play Store. Cette décision ne devrait concerner que les États-Unis.

donald trump

© Creative Commons / Gage Skidmore

Toujours selon le quotidien britannique, TikTok sera toujours disponible sur les smartphones des personnes qui possèdent déjà l’application. Néanmoins, les mises à jour seront désactivées et les utilisateurs ne disposeront pas des dernières fonctionnalités. « Le Parti communiste chinois a démontré qu’il avait les moyens et l’intention d’utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis », affirme le ministère américain dans son communiqué (via AFP).

Cette décision vise à mettre la pression sur l’application chinoise de ByteDance.« Le président laisse jusqu’au 12 novembre pour résoudre les problèmes de sécurité nationale posés par TikTok. Les interdictions pourraient être levées le cas échéant », précise le département du Commerce. « Bien que les menaces posées par WeChat et TikTok ne soient pas identiques, elles sont similaires. Chacun collecte d’importantes quantités de données auprès des utilisateurs, y compris l’activité réseau, les données de localisation et les historiques de navigation et de recherche », ajoute le ministère américain. En France, la CNIL a annoncé en août l’ouverture d’une enquête sur l’application chinoise suite à une plainte.

Donald Trump veut un accord entre Oracle et TikTok

Dans un contexte de crise entre la Chine et les États-Unis, Donald Trump souhaitait que TikTok soit vendu avant la mi-septembre, condition sine qua non pour que le réseau social chinois continue d’opérer aux États-Unis. Si plusieurs entreprises telles que les géants Microsoft, Walmart ou Oracle se sont manifestées, aucune n’est parvenue à un accord avec Bytedance. Du côté de la Maison-Blanche, on verrait d’un bon œil un accord avec le groupe californien de logiciels Oracle, dont le fondateur Larry Ellison est un proche de Donald Trump.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.