LaboFnac

Evan Spiegel s’en prend à Facebook (et n’aurait peut-être pas dû)

Pour le fondateur de Snapchat, Facebook devrait copier les pratiques de son service en matière de protection des données. Un tacle contre le réseau social dont Evan Spiegel aurait peut-être dû s'abstenir.

Les relations sont tendues depuis quelques années entre Snapchat et Facebook. On se souvient qu’Evan Spiegel, cofondateur et PDG de Snapchat, n’avait pas hésité à refuser les avances et les milliards du réseau social qui souhaitait alors le racheter. Depuis, Mark Zuckerberg n’a pas oublié de jeter un œil sur les travaux du jeune patron, copiant au passage plusieurs fonctionnalités de l’application au petit fantôme. Ainsi, les stories de Snapchat se sont retrouvées sur Instagram et Facebook, une démarche qui avait même exaspéré Miranda Kerr, célèbre mannequin et compagne d’Evan Spiegel. Interrogé sur les méthodes de Facebook lors d’une conférence, ce dernier n’a pas pu résister à faire le lien avec l’affaire Cambridge Analytica.

Evan Spiegel

Evan Spiegel © Snap/YouTube

Il a déclaré : « nous apprécierions vraiment qu’ils copient également nos pratiques en matière de protection des données ». Le fondateur de Snapchat a précisé que Facebook – dont il a refusé à plusieurs reprises de prononcer le nom – n’a pas suffisamment revu ses mesures de protection de la vie privée des utilisateurs après le scandale Cambridge Analytica, rapporte le site Recode« Fondamentalement, je pense que les changements doivent aller au-delà de simples mesures de façade pour apporter de véritables changements dans la façon dont ces plates-formes fonctionnent », a-t-il ajouté.

Une sortie qui n’a pas échappé au responsable de la sécurité de Facebook, qui en a profité pour pointer du doigt les problèmes de confidentialité de Snap. Alex Stamos fait référence sur Twitter à un article publié en 2014 par The Verge concernant une faille de sécurité et ajoute : « La promesse implicite de Snapchat selon laquelle les photos disparaissent vraiment, combinée à une mauvaise sécurité de l’API, a conduit à de graves fuites massives de revenge porn. Donc non, je ne pense pas que copier Snapchat soit une bonne idée ».

Snapchat a aussi eu droit à des polémiques

Si l’affaire date, le géant des réseaux sociaux n’a peut-être pas tort sur le fait que Snap n’est pas exempt de tout reproche. Il y a quelques mois, une polémique au sujet de la vie privée avait éclaté concernant la Snap Map. Par défaut, la fonctionnalité permet en effet de géolocaliser ses amis et Snapchat s’est bien gardé de fournir des explications claires. Pour être invisible, il faut en tout cas choisir le « mode fantôme ».

Enfin, l’entrée en vigueur du RGPD nous rappelle qu’il est parfois bon de regarder du côté des conditions générales d’utilisation et de la politique de confidentialité des services web et applications. Très vite, on peut s’apercevoir que Snapchat peut collecter de nombreuses données personnelles…. tout comme Facebook.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.