LaboFnac

Facebook a rendu publiques les publications de 14 millions d’utilisateurs par erreur

Facebook indique qu'un bug a modifié ses paramètres de confidentialité, rendant publics les posts de 14 millions d'utilisateurs. Ce nouveau couac intervient alors que le réseau social traverse une période compliquée concernant la gestion des données personnelles.

Voilà une affaire dont Facebook se serait bien passé. Déjà empêtré dans plusieurs controverses liées à la gestion des données personnelles, le réseau social a annoncé jeudi la découverte d’un bug qui affecte directement les paramètres de confidentialité de ses utilisateurs. Le sélecteur d’audience – qui permet de choisir qui peut voir vos publications – est ici pointé du doigt et les statuts privés de 14 millions d’utilisateurs ont été rendus publics quelques jours durant.

Facebook

© Facebook

Erin Egan, chargée des questions de vie privée chez Facebook, explique : « Nous avons récemment repéré un bug informatique qui suggère automatiquement de rendre publics les messages créés par certaines personnes ». Par défaut, le réseau social est censé garder en mémoire vos préférences de partage (Public, Amis…) et les appliquer pour toute nouvelle publication jusqu’à ce que vous les modifiiez. Problème, l’outil de Facebook n’a pas tenu compte du choix par défaut de nombreux utilisateurs et a proposé de publier de manière publique. Le géant américain ajoute que ce bug s’est produit alors qu’il travaillait sur une nouvelle façon de partager certains éléments sur le profil des utilisateurs, comme les photos. Le bug est resté actif du 18 au 27 mai, mais Facebook assure avoir pu le corriger dès le 22 mai. Les publications concernées ont également été modifiées afin de retrouver leur visibilité d’origine.

Facebook enchaîne polémique

Les 14 millions d’utilisateurs touchés sont informés par le réseau social via une notification et invités à vérifier tous les posts qu’ils ont publiés durant cette période. Enfin, Facebook précise que ce bug « n’a pas eu d’impact sur ce que les gens avaient publié auparavant et ils pouvaient toujours choisir leur audience comme ils l’ont toujours fait ». Toutefois, cette nouvelle affaire n’est pas pour arranger la situation de Facebook. La firme de Mark Zuckerberg est fortement critiquée pour sa gestion des données personnelles en raison du scandale Cambridge Analytica. Depuis quelques jours, le réseau social est aussi accusé d’avoir partagé vos données avec plus de 60 fabricants de smartphones.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.