LaboFnac

Facebook va apposer sa marque sur ses applis Instagram et WhatsApp

Les services Instagram ou WhatsApp appartiennent à Facebook et le réseau social veut le faire savoir. Les noms des deux applications mobiles porteront bientôt la mention "from Facebook".

Facebook a fêté cette année ses quinze ans et s’est installé parmi les géants de la tech. Avec Google, Apple, Amazon ou encore Microsoft, le réseau social de Mark Zuckerberg est membre du Big Five (les GAFAM). Pour en arriver là, Facebook n’est pas seulement devenu le réseau social le plus populaire du monde avec 2,38 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois dans le monde (près de 35 millions en France). La firme de Palo Alto s’est construite en empire en rachetant notamment Instagram (en 2012) et WhatsApp (2021). L’application dédiée à la photo et la messagerie instantanée sont membres du « club des milliardaires » de la galaxie Facebook avec 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels pour Instagram (17 millions en France) et 1,5 milliard pour WhatsApp.

Un succès important pour le réseau social qui a bien l’intention d’en profiter. Le site The Information indique que Facebook va apposer sa marque sur les applications WhatsApp et Instagram. Ces dernières devraient bientôt changer de nom et porter la mention « from Facebook » sur leurs fiches dans l’App Store et Google Play ainsi que sur leurs fenêtres de connexion. « Nous voulons être plus clairs sur les produits et les services qui font partie de Facebook », a confirmé une porte-parole de Facebook.

Facebook WhatsApp

© Creative commons

Avec « Instagram from Facebook » et « WhatsApp from Facebook », le réseau social veut resserrer les liens entre ses services, un choix qui auraient « surpris » et semé la confusion chez certains employés. Les deux applications avaient en effet conservé une certaine indépendance, même si certaines fonctionnalités permettaient de faire le lien avec la maison-mère.

Un pari risqué

En perte de vitesse, le groupe de Mark Zuckerberg semble vouloir s’appuyer sur la croissance fulgurante de ses autres services. Cette décision pourrait permettre à Facebook de redorer une image écornée ou au contraire de ternir celle d’Instagram et WhatsApp. Les deux applications ont jusqu’ici été épargnées par les scandales et polémiques qui ont touché Facebook ces dernières années. Le pari de Mark Zuckerberg paraît donc risqué, mais il pourrait être motivé par sa volonté d’unifier ses messageries WhatsApp, Messenger et Instagram d’ici 2020.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.