LaboFnac

Facebook écope d’une amende de 565 000 euros suite au scandale Cambridge Analytica

L'équivalent britannique de la CNIL a infligé une amende de 500 000 livres à Facebook pour son rôle dans l'affaire Cambridge Analytica. Le réseau social avait laissé fuiter les données de 87 millions d'utilisateurs.

Le géant américain Facebook est loin d’en avoir fini avec les nombreuses affaires dans lequel il est empêtré depuis plusieurs mois. Un nouveau scandale a bousculé la rentrée du réseau social, mais l’affaire Cambridge Analytica est sans doute la plus célèbre. Elle a suscité l’indignation des utilisateurs et valu un passage de Mark Zuckerberg devant le Sénat américain. L’Information Commissioner’s Office (ICO), l’équivalent britannique de la CNIL, a également décidé de se pencher sur le cas Facebook et vient de rendre son verdict. Il a condamné cette semaine le plus grand réseau social du monde à une amende de 500 000 livres, soit 565 000 euros, pour « infractions sérieuses à la loi sur la protection des données ». Cette amende, en rapport avec l’affaire Cambridge Analytica, avait été évoquée durant l’été. L’ICO n’avait cependant pas encore pris une décision finale, laissant la possibilité à Facebook de s’exprimer.

Facebook

© Creative Commons / geralt

L’enquête du gendarme britannique des données personnelles, entre 2007 et 2014, a mis en évidence que Facebook a permis à des développeurs d’applications d’accéder aux données personnelles des utilisateurs « sans consentement clair et informé, et en autorisant l’accès même si les utilisateurs n’avaient pas téléchargé l’application, mais en étaient simplement « amis » avec des personnes qui l’avaient fait ». L’ICO fait également directement référence au scandale Cambridge Analytica en expliquant que le réseau social « n’a pas non plus réussi à protéger les données personnelles parce qu’il n’a pas effectué les vérifications nécessaires sur les applications et développeurs qui utilisent sa plateforme« . Il ajoute : « ces défaillances signifiaient qu’un développeur, le Dr Aleksandr Kogan et sa société GSR, ont recueilli les données Facebook de 87 millions de personnes dans le monde entier, à leur insu. Un sous-ensemble de ces données a ensuite été partagé avec d’autres organisations, dont SCL Group, la société mère de Cambridge Analytica, qui ont participé à des campagnes politiques aux États-Unis ».

Une amende symbolique

Les données personnelles des utilisateurs de Facebook et celles de leurs amis ont en effet pu être recueillies à l’aide de l’application de quizz « thisisyourdigitallife » développé par Aleksandr Kogan via sa société Global Science Research (GSR).  Ainsi, si seulement 270 000 personnes ont participé au test, les données de 87 millions de personnes ont également été collectées, sans leur permission. Pour Elizabeth Denham, à la tête de l’Information Commissioner’s office (ICO) : « Facebook n’a pas suffisamment protégé la vie privée de ses utilisateurs avant, pendant et après le traitement illicite de ces données. Une entreprise de sa taille et de son expertise aurait dû mieux connaître et faire mieux ».

L’ICO a indiqué que l’amende est définitive et qu’il s’agit du montant maximum permis par les lois en vigueur au moment où les incidents se sont produits. Pour Facebook, une amende de 565 000 euros ne représente que quelques minutes de son chiffre d’affaires, mais la sanction met en lumière les problèmes de sécurité du réseau social. Comme l’explique Elizabeth Denham, cette amende aurait pu être « beaucoup plus élevée » si les règles européennes du RGDP étaient en vigueur lors des faits. La CNIL britannique a en effet dû s’appuyer sur la loi de protection des données de 1998 pour sanctionner Facebook. Avec le nouveau règlement européen sur les données personnelles (RGPD), les entreprises s’exposent à une amende maximale pouvant atteindre 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires annuel, le montant le plus élevé est alors retenu.


Contenus associés

  • Makina Nero

    Wow 565 000 euros d’amende, ils vont sans doute devoir déposer le bilan.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.