LaboFnac

Facebook intègre la reconnaissance faciale pour limiter les publications de photos abusives

Grâce à l'intelligence artificielle, Facebook peut désormais reconnaître les utilisateurs sur n’importe quelle photo publiée sur son réseau social, et les prévenir à la publication d’une de leurs photos même s’ils n’y ont pas été identifiés.

Facebook a cette année passé la barre des deux milliards d’utilisateurs, confirmant ainsi son avance sur les autres réseaux sociaux. Mais avec cette popularité viennent aussi de grandes responsabilités, et notamment celle de veiller au respect de la vie privée de chacun de ces milliards d’utilisateurs. La firme multiplie donc les outils afin de limiter les abus potentiels, et vient d’ailleurs d’en annoncer un nouveau dans sa newsroom. Celui-ci vise à éviter la publication de photos sans l’accord des personnes qui y apparaissent.

Reconnaissance faciale sur Facebook

Facebook pouvait déjà alerter les utilisateurs visibles sur une photo publiée sur son réseau social, mais il fallait pour ce faire que celui-ci ait été tagué sur la photo en question. Ce ne sera désormais plus nécessaire. Grâce à l’intelligence artificielle, le nouvel outil de la firme serait en mesure de reconnaître les utilisateurs sur n’importe quelle photo en s’aidant de celles qui ont déjà été publiées et sur lesquelles ils ont été identifiés. Ils pourront ainsi être alertés et contrôler plus efficacement leur image.

Facebook ajoute que la reconnaissance faciale servira également à éviter l’usurpation d’identité, ou du moins l’utilisation d’une photo d’un tiers en guise de photo de profil, en plus de permettre aux utilisateurs malvoyants de savoir qui apparaît sur les photos de leur newsfeed lorsqu’ils utilisent un lecteur d’écran. On notera tout de même que les utilisateurs ont la possibilité de désactiver la reconnaissance automatique s’ils ne souhaitent pas être inspectés à la loupe par Facebook.

Cette précaution n’aura néanmoins pas suffi à contourner la législation européenne, ni canadienne d’ailleurs. Les fonctionnalités liées à la reconnaissance faciale ont donc été déployées un peu partout à l’exception de ces deux régions.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.