LaboFnac

Facebook pourrait arrêter de forcer ses membres à utiliser l’application Messenger

Cinq ans après avoir séparé Messenger de Facebook, le réseau social pourrait faire machine arrière en réintégrant sa messagerie au sein de son application principale.

Il y a cinq, Facebook a obligé ses utilisateurs à utiliser son application Messenger pour discuter avec leurs contacts, en lieu et place de la fonction intégrée à son application mobile. Même si le système de bulle de conversation de Messager peut s’avérer pratique, ce choix n’a pas été du goût de nombreux utilisateurs et oblige à utiliser deux applications. Le réseau social pourrait finalement revenir à la situation initiale.

applications de messagerie

Il est peu probable de voir Messenger disparaître © Creative Commons

La chercheuse Jane Manchun Wong (via Gizmodo) a découvert en fouillant dans l’application Facebook la présence d’une nouvelle fonction de discussion intégrée. Elle explique sur Twitter : « Facebook est en train de ramener les discussions dans son application pour préparer la messagerie intégrée ». Le message est accompagné de plusieurs captures d’écran montrant la présence de l’icône Messenger (dans le coin supérieur droit) permettant d’envoyer des messages à ses contacts, directement depuis l’application principale de Facebook. À l’heure actuelle, ce bouton de chat présent, mais il renvoie l’utilisateur vers l’application Messenger ou demande de la télécharger si cette dernière n’est pas installée.

Mark Zuckerberg veut unifier ses messageries (WhatsApp, Messenger et Instagram)

Cette découverte n’a pas fait l’objet de commentaires de la part du réseau social. On ne sait pas encore si Facebook compte proposer cette fonctionnalité à l’ensemble de ses membres ou s’il s’agit simplement d’un test. Par ailleurs, l’application se contente pour le moment des fonctions de base et ne permet pas d’appeler ni d’envoyer des photos. Il est d’ailleurs difficile de savoir si cette réintégration sonnera la fin de Messenger ou si cette dernière conservera les fonctionnalités les plus avancées. Cette décision pourrait toutefois s’inscrire dans le projet de Mark Zuckerberg d’unifier ses messageries WhatsApp, Messenger et Instagram. En début d’année, le PDG de Facebook a déclaré qu’il souhaitait les rendre interopérables afin d’apporter plus de flexibilité pour l’utilisateur. Un projet important qui pourrait être achevé « d’ici la fin de cette année ou début 2020 » selon le New York Times.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.