LaboFnac

Facebook pourrait lancer une messagerie destinée aux lycéens

Après Messenger Kids, Facebook veut séduire les adolescents et préparerait une version de sa messagerie pour les lycéens.

Facebook compte plus de deux milliards d’utilisateurs, mais il peine à séduire les adolescents. Un problème pour la croissance du réseau social qui travaille sur une nouvelle fonctionnalité afin de séduire les lycéens. Selon The Next Web, Facebook veut un « High School Networks for Messenger ».

Facebook Messenger clavier

© Creative Commons / kropekk_pl

Cette version spéciale de sa messagerie doit permettre aux élèves d’une même école – ou qui suivent les mêmes cours – de communiquer entre eux. Facebook n’a pas souhaité confirmer l’information, mais il semblerait que le développement de cette version avance rapidement. Plusieurs fonctionnalités sont évoquées, comme la possibilité de chercher son école ou un camarade de classe pour lui envoyer un message. Il serait également question d’avoir des informations sur les cours et les examens à venir et la mise en place d’un processus de vérification pour les nouveaux membres qui souhaiteraient rejoindre ce réseau. Sur le principe, le fonctionnement rappelle celui de Slack et permettrait à Facebook d’attirer de nouveaux utilisateurs.

Opération séduction des jeunes

Empêtré dans le scandale Cambridge Analytica, Facebook pourrait se heurter à une nouvelle polémique concernant le processus de vérification. Le réseau social pourrait en effet demander une copie de la carte nationale de lycée pour permettre à un élève de rejoindre le réseau, ce qui ne manquera pas de faire grincer quelques dents.

Ce n’est pas la première fois que Facebook cherche à séduire les jeunes. L’application Messenger Kids, une version spécialement destinée aux enfants de 6 à 12 ans, a fait son apparition l’an dernier. Sa sortie a fait l’objet de nombreuses critiques de la part de parents, universitaires et médias. La CCFC (the Campaign for a Commercial-Free Childhood) a même adressé une lettre ouverte à Mark Zuckerberg, dénonçant les effets néfastes que peut avoir cette app. Dans le même temps, Facebook a été accusé d’avoir soudoyé plusieurs experts, payés pour vanter les mérites de cette nouvelle application.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.