LaboFnac

Facebook repousse son projet de publicités dans WhatsApp

Le Wall Street Journal annonce que Facebook n'ira pas au bout de son projet d'afficher des publicités dans WhatsApp. Compliqué à mettre en place, il est repoussé et le réseau social préfère se concentrer sur la création de fonctionnalités pour les entreprises.

Le projet d’intégrer de la publicité dans WhatsApp fait débat depuis quelques années. L’an dernier, Facebook avait finalement profité d’une conférence pour confirmer l’arrivée de la publicité dans son application de messagerie. La firme de Mark Zuckerberg avait pour projet de proposer des annonces dans les « statuts », l’équivalent des stories de Snapchat, Instagram ou Facebook. Une introduction discrète et souhaitée de longue date par Facebook qui cherche à monétiser un service utilisé par 1,5 milliard de personnes dans le monde. Selon le Wall Street Journal, le géant américain a pourtant décidé de faire machine arrière et de renoncer, au moins temporairement, à la diffusion de publicité dans sa messagerie. Facebook aurait décidé de dissoudre l’équipe en charge de trouver les moyens les plus efficaces d’intégrer des annonces commerciales. Le code prévu pour les afficher aurait également disparu de l’application de la messagerie.

WhatsApp

© Creative Commons / arivera

La publicité constitue la principale source de revenus de Facebook, qui s’est offert WhatsApp en 2014 pour près de 22 milliards de dollars (environ 19 milliards d’euros). Avant cette acquisition, la messagerie proposait un abonnement à 0,99 euro après la première année, un modèle qui ne permettait pas à la société d’être rentable. Facebook a renoncé à facturer un abonnement tout en promettant aux créateurs de l’application, Jan Koum et Brian Acton, de ne pas traiter WhatsApp de la même manière que ses autres services (Facebook, Messenger, Instagram). Le géant américain a finalement décidé de revoir sa position, conduisant au départ des deux cofondateurs. Outre des tensions concernant la politique de Facebook en matière de chiffrement et de traitement des données personnelles, la question de la monétisation ne serait pas étrangère à ces démissions.

Le réseau social va finalement se concentrer sur la création de fonctionnalités destinées aux entreprises. Le groupe propose en effet une version destinée aux professionnels, baptisée WhatsApp Business. Ces nouvelles options pourraient être payantes et enfin permettre à Facebook de monétiser son service. À noter que le réseau social n’a pas démenti les informations du Wall Street Journal, annonce Le Monde. Facebook confirme également que son équipe « est focalisée sur la manière d’aider les entreprises » avec la possibilité de proposer aux marques des « solutions de paiement ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.