LaboFnac

Facebook veut vous empêcher de « Taguer un ami qui… »

Facebook entend lutter contre l'Engagement Bait, qui se traduit par une multiplication des publications incitant à taguer quelqu'un ou partager le contenu.

Si vous possédez un compte Facebook – et que vous y êtes un peu actif -, il y a peu de chances pour que vous ayez échappé au phénomène. Depuis plusieurs mois, les pages humoristiques, les marques, voire des particuliers au profil public, génèrent de l’engagement grâce à une technique incitant au like, au partage, et à la propagation de contenus. Il peut s’agir de « taguer quelqu’un qui… » ou plus subtilement de « partager pour [atteindre un objectif] ».

engagement bait

Parfois il est seulement question de taguer le plus gros mangeur de raclette de votre cercle d’amis, dans un esprit bon enfant, mais d’autres fois les pratiques sont assez limites. Comme lorsque TF1 One (Minutebuzz et TF1) proposait d’aider des familles en détresse s’il y avait assez de partage sur une publication. Une pratique qui n’avait pas manqué de faire réagir sur Twitter.

Facebook a expliqué dans un billet sur sa newsroom vouloir combattre l’Engagement Bait. « Les équipes de Facebook ont ​​examiné et catégorisé des centaines de milliers de messages dans un outil de machine learning (IA) capable de détecter différents types d’engagement bait », explique Facebook. « Les messages utilisant ces tactiques apparaîtront moins dans le flux d’actualités ».

Facebook précise qu’au « cours des prochaines semaines, nous commencerons à mettre en œuvre des pénalités plus strictes pour les Pages qui utilisent systématiquement des Engagement Bait pour obtenir une portée artificielle dans le fil d’actualité ». Reste maintenant à voir si ces initiatives se concrétisent.

 

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.