LaboFnac

Falcon 8+ : le premier drone d’Intel vise les professionnels

Intel, dont on connaît la plateforme Aero depuis l’IDF depuis août dernier, dévoile non pas un drone grand public, mais un engin volant destiné aux professionnels. Ce dernier, issu du rachat de la société allemande AscTec, prend le nom de Falcon 8+.

Successeur du Falcon 8, le Falcon 8+ est le premier drone aux couleurs d’Intel. Cet octocoptère en forme de V se veut particulièrement stable. D’un poids de 1,1 kg, il est capable de transporter jusqu’à 800 grammes de charge et, comme le Falcon 8, se destine à des usages spécifiques. Il pourra ainsi être utilisé pour des relevés cartographiques, topographiques ou encore de l’inspection industrielle. Il faut à ce titre rappeler que le Falcon 8 (sorti sous la bannière AscTec), avait été décliné dans une version personnalisée pour les besoins d’Airbus.

intel-falcon8-plus

Un cockpit… au sol

Le Falcon 8+ va un peu plus loin que son prédécesseur notamment en ce qu’il s’offre le nouveau système de Cockpit signé Intel. Ce dernier, qui se présente comme une commande au sol dotée de joysticks, embarque une tablette sous Windows logiquement animée par un chipset Intel. Elle permet de suivre le trajet du drone en direct, avec une latence que l’Américain promet faible et un retour atteignant la Full HD, jusqu’à un kilomètre de distance. La station Cockpit est en outre conçue pour être utilisée en extérieur même dans des conditions peu clémentes, puisqu’elle est étanche.

Intel Cockpit, water-resistant user interface, is part of the Intel Falcon 8+ unmanned aerial system. Intel Corporation on Oct. 11, 2016, announced the Intel Falcon 8+, an advanced drone with full electronic system redundancy that is designed with safety, ease, performance and precision for the North American markets. (Credit: Intel Corporation)

Dernière technologie annoncée par Intel, son Powerpack est inclus au Falcon 8+. Ce système de batteries intelligentes est conçu, précise Intel, pour assurer un optimiser l’autonomie de l’appareil. Il faudra patienter quelques mois encore pour en savoir plus sur ce drone, notamment en termes de prix, puisque l’appareil n’a pas encore été approuvé par la FCC (l’autorité des télécoms américaine), et n’est donc pas encore autorisé à la vente.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.