LaboFnac

Fast Share : Google prépare son alternative à AirDrop d’Apple

Avec Fast Share, Google veut proposer un successeur à Android Beam et un équivalent à AirDrop d'Apple. La fonctionnalité de partage de fichiers devrait être intégrée dans Android Q serait même accessible aux possesseurs d'iPhone.

Google semble travailler sur un nouveau moyen simple de partager des fichiers entre divers appareils. Le site 9to5Google a repéré l’existence d’une nouvelle fonctionnalité baptisée Fast Share, similaire à AirDrop d’Apple. La fonctionnalité de Cupertino, accessible sur iOS et Mac, s’est imposé dans l’écosystème Apple et permet d’échanger facilement des fichiers avec les appareils marqués d’une pomme situés à proximité. Pour fonctionner, AirDrop va nécessiter d’activer le Wi-Fi et le Bluetooth.

Google Pixel 3 XL

© Fahim Alloul / LaboFnac

Sur Android, les utilisateurs peuvent profiter depuis quelques années d’Android Beam. Introduite sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich (2011), la technologie de Mountain View utilise le NFC pour partager des fichiers, mais ne s’est pas forcément imposée comme une solution incontournable. Google a d’ailleurs décidé d’abandonner Android Beam avec l’arrivée d’Android Q, la dixième version de son OS qui sera disponible à la fin de cet été. Son remplaçant devrait donc s’appeler Fast Share, une fonctionnalité proche d’AirDrop et surtout de Files by Google.

Le successeur d’Android Beam

Le site 9to5Google, à l’origine de la découverte, a réussi à activer la technologie sur un Pixel 3 XL sous la bêta d’Android Q. Il explique que Fast Share permet de partager des images et d’autres fichiers « vers des appareils proches sans Internet ». Pour fonctionner, la nouvelle fonction d’Android a uniquement besoin du Bluetooth et de la géolocalisation.

Les deux appareils concernés par l’échange doivent donc se trouver à proximité et d’après nos confrères, Fast Share est très simple d’utilisation. Une fois que les appareils rapprochés, il suffit de sélectionner l’appareil ciblé pour lancer l’échange. L’utilisateur pourra choisir le nom de son appareil et une notification apparaîtra chez le destinataire pour lui proposer d’accepter ou de refuser le transfert. Une mesure de sécurité qui doit notamment permettre d’éviter des transferts non sollicités. À l’inverse, une option appelée « Preferred Visibility » (visibilité privilégiée) permet d’ajouter des personnes de confiance qui pourront toujours voir votre appareil lorsque vous êtes à proximité, même si vous n’êtes pas en train d’utiliser Fash Share. Les utilisateurs de macOS et appareils sous iOS y verront là encore un point commun avec AirDrop, la fonctionnalité d’Apple permet de refuser un fichier et de limiter les échanges avec ses contacts.

Android Fast Share

© 9to5Google

Fast Share serait compatible avec les smartphones Android, Chromebook, smartwatch et même l’iPhone

En revanche, Fast Share se démarquerait de la solution d’Apple en facilitant le partage de fichiers entre les utilisateurs de smartphones Android, de Chromebook et même iPhone. Ce dernier est en effet mentionné dans les exemples proposés de Google, ce qui laisse à penser que les possesseurs d’appareils iOS pourront échanger plus facilement avec leurs homologues sous Android.

Pour l’heure, on ne sait pas quand cette nouvelle fonctionnalité sera disponible. Google devrait profiter de l’arrivée d’Android Q pour la proposer puis la rendre disponible sur les anciennes versions de son système d’exploitation mobile. Cette découverte intervient quelques jours après la décision de Google de déployer le RCS dans quelques pays, dont la France. Le successeur du SMS doit apporter une véritable alternative au système iMessage d’Apple sur Android.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.