LaboFnac

Le FBI aurait payé 900 000 dollars pour débloquer l’iPhone de San Bernardino

Une sénatrice américaine, supervisant les activités du FBI, a évoqué un montant de 900 000 dollars versé par l'organisme fédérale pour faire débloquer l'iPhone 5c d'un des assaillants de la fusillade de San Bernardino.

En 2016, l’actualité d’Apple a été marquée par son refus de coopérer avec le FBI dans l’enquête sur la tuerie de San Bernardino, qui a fait 14 victimes et a été revendiquée par l’organisation État Islamique. Un véritable débat a découlé de cette affaire, où l’on cherchait à savoir si les constructeurs de smartphones devaient offrir des backdoors aux autorités, ou s’ils devaient protéger à tout prix les données personnelles des utilisateurs.

iphone 5c

Toujours est-il que le FBI a dû se débrouiller seul, ou presque, dans cette histoire. Aujourd’hui, et alors que de nombreuses spéculations autour du montant déboursé ont été entendues, on apprend que le FBI aurait fait un chèque de 900 000 dollars (825 000 euros) pour accéder aux précieuses données de cette affaire.

Censée être classée confidentielle, cette information a pourtant été révélée par la sénatrice Dianne Feinstein, qui supervise également les activités de l’agence fédérale, alors qu’elle interrogeait le Directeur du FBI, James Comey, le 3 mai dernier. Le montant est relativement proche des sommes évoquées précédemment par la presse.

Désormais, il ne reste plus qu’à connaître l’identité de celui qui a permis de débloquer l’iPhone, et qui s’est donc fait une jolie prime. À moins bien sûr qu’il ne s’agisse de l’entreprise israélienne Cellebrite, évoquée depuis de nombreux mois par la presse américaine. Ce secret-là est toujours préservé.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.