LaboFnac

Dernier Tango à Mountain View : désormais, Google mise tout sur ARCore

Clap de fin pour Tango, l'ex projet ATAP de Google. La plateforme matérielle et logicielle de réalité augmentée cède sa place à plus simple qu'elle, à savoir ARCore.

C’est aujourd’hui officiel. Tango, connu jusqu’en 2016 sous le nom de Projet Tango, cessera d’exister à partir du 1er mars 2018, date à laquelle le support technique qui lui est associé sera interrompu. Cette plateforme, initiée par la division ATAP de Google, était dédiée à la capture de l’environnement en 3D, assurée par caméras et capteurs. L’idée était de cartographier l’espace autour de l’utilisateur afin d’autoriser des usages allant des outils pratiques (mesurer les dimensions d’un salon avant d’acheter des meubles, par exemple) aux jeux en réalité augmentée. Ce projet, deux ans après sa première présentation, a fait ses débuts dans un premier smartphone signé Lenovo en 2016, le Phab2 Pro, puis dans le Zenfone AR d’Asus, en date de cette année.

ARCore

Pourquoi interrompre le support de Tango ? Pour mieux se concentrer sur la plateforme ARCore de Google, indique le géant américain. Cette dernière, actuellement disponible en developer preview 2, a le mérite de ne s’appuyer que sur une partie matérielle. Tango, de son côté, nécessitait un matériel adapté, d’où sa disponibilité sur un nombre si restreint de smartphones, à la fois plus onéreux et plus encombrants que leurs concurrents directs.

L’AR pour tous

Très tendance, qu’il s’agisse des filtres de Snapchat ou d’Instagram, la réalité augmentée est poussée vers l’avant par les géants de la mobilité. ARKit, le concurrent direct d’ARCore dans l’univers d’iOS, a été annoncé par Apple en juin 2017 et est désormais accessible sur les dernières générations d’iPhone et iPad – où il fonctionne d’ailleurs très bien. Face à lui, Google ne cache pas son ambition. « Nous concentrons nos efforts sur l’apport de la réalité augmentée à l’intégralité de l’écosystème Android », explique-t-il. Et de promettre : « Dans les mois à venir, nous lancerons ARCore v1.0, avec le support de plus de 100 millions d’appareils. Et bientôt, bien des expériences en réalité augmentée seront disponibles sur le Play Store ». Une volonté de démocratisation affichée que l’on espère suivie par la communauté des développeurs, dont vous pouvez d’ailleurs retrouver quelques-unes des créations à cette adresse.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.