LaboFnac

IDC : Fitbit perd sa place de leader sur le marché des wearables

Fitbit perd sa place de leader sur le marché des wearables incluant bracelets et montres connectés, d'après la dernière étude d'IDC. Il est distancé par Xiaomi et Apple.

Observateur habituel du marché des objets connectés, IDC livre ses conclusions sur le premier trimestre 2017. L’institut relève une croissance des livraisons globales des wearables par rapport au trimestre précédent, mais aussi une réorganisation du peloton de tête des vendeurs. Sont concernées les marques vendant bracelets et montres connectés, ce qui influe sur le classement de Fitbit.

Fitbit Alta HR

La marque américaine, première vendeuse de wearables durant l’année 2016, tombe en effet au troisième rang en ce premier trimestre, avec 3 millions de produits écoulés contre 4,9 millions un an plus tôt. La faute notamment à « une transformation, car les goûts des utilisateurs évoluent des bracelets fitness aux montres et autres produits », note Ramon Llamas, en charge de l’étude d’IDC. Fitbit, expert dans les bracelets, propose notamment ses Flex et Alta, et n’a jusqu’ici lancé qu’une seule montre, la Blaze. La firme a toutefois amorcé une réorientation de ses activités, avec le rachat de Pebble, spécialiste des montres, mais aussi de Vector, dans le même domaine. Son CEO assurait l’hiver dernier que Fitbit était au travail sur une smartwatch capable rivaliser avec les ténors du genre.

Etude IDC Wearables

Autant dire que le classement des vendeurs de wearables pourrait bien évoluer d’ici la fin de l’année, un lancement étant probable à la rentrée prochaine. Fitbit devra se frotter à celui qui lui a ravi sa première place, à savoir Xiaomi, qui grâce à ses petits prix et ses ventes en packs avec ses smartphones, a pu livrer 3,6 millions de bracelets et montres, principalement en Chine. Autre concurrent de taille, Apple, lui aussi vendeur de 3,6 millions de montres, les Watch Series 1 et 2, et qui pourrait lui aussi renouveler sa gamme d’ici septembre. L’enjeu n’est pas des moindres pour Fitbit, qui a, ventes en baisse obligent, vu ses bénéfices diminuer et a procédé à une vague de licenciements.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.