LaboFnac

Fragmentation d’Android : Froyo disparaît, mais Nougat progresse peu

Tous les mois, Google publie un rapport sur la fragmentation du parc Android. Celui de janvier vient de paraître, et montre au moins un changement intéressant.

Il en aura fallu du temps, mais c’est finalement arrivé ! L’irréductible Froyo, version d’Android sortie en 2011, a disparu du radar de Google. Cela ne veut pas dire qu’elle n’est plus active du tout, mais elle ne l’est en tout cas plus suffisamment pour apparaître dans le rapport mensuel informant les développeurs sur la fragmentation du parc Android. Seules les versions représentant 0,1 % et plus du parc sont pour rappel retenues.

Fragmentation du parc Android en janvier 2017

Derrière cette bonne nouvelle se cache néanmoins un constat qui l’est beaucoup moins : les mises à jour ne sont toujours pas assez fréquentes, et les utilisateurs ne renouvellent pas leurs équipements pour autant. Beaucoup restent donc encore bloqués avec d’anciennes versions d’Android, auxquelles les développeurs prêtent de moins en moins attention.

Lollipop toujours majoritaire

Les parts de Gingerbread et Ice Cream Sandwich restent légèrement au-dessus de 0,1 % quand celles de Jelly Bean et Kitkat atteignent encore 11,6 % et 22,6 % respectivement. Surtout, Lollipop reste majoritaire avec 33,4 %. C’est pour chacune d’elles moins qu’en décembre, mais à peine alors que la plus grosse progression (3,3 %) revient à Marshmallow (29,6 %) plutôt qu’à Nougat, toujours coincé sous la barre de 1 % quatre mois après son lancement.

La dernière version d’Android devrait néanmoins progresser plus rapidement dans les prochains mois grâce aux nombreuses mises à jour annoncées et aux nouveaux appareils qui l’intégreront nativement. Espérons-le, du moins.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.