LaboFnac

Fujifilm GFX100 : un moyen-format de 102 mégapixels stabilisé

Fujifilm présente enfin son moyen-format le plus ambitieux, le GFX100. Cet appareil est doté d'un capteur stabilisé de 102 mégapixels et ambitionne de ne pas être qu'un appareil de studio.

C’est lors de la dernière édition de la Photokina que le Fujifilm GFX100 s’est fait connaître, du moins de nom. En fin de conférence de presse, le constructeur avait fait mention de la sortie prochaine de cet appareil, sans que l’on n’en connaisse la date précise. Il s’était d’ailleurs plutôt attardé sur le GFX50R, une version allégée du GFX50S.

fujifilm gfx100

© Fujifilm

Quelques mois plus tard, le GFX100 est officiellement lancé par Fujifilm, et il fait montre de caractéristiques musclées. L’appareil embarque ainsi un capteur CMOS de 102 millions de pixels, dans un format environ 1,7 fois plus grand qu’un capteur 24×36 mm. Il mesure 55 mm de diagonale, pour des dimensions de 43,8 mm x 32,9 mm.

Mieux encore, ce capteur profite d’une stabilisation IBIS (In Body Image Stabilisation) qui permettrait de gagner jusqu’à 5,5 IL (avec un objectif GF63mmF2.8 R WR). Fujifilm explique que ce mécanisme d’amortissement du capteur IBIS stabilise les images face aux mouvements de tangage, de lacet (montée / descente et droite / gauche), de translation et de roulis (rotation). La marque évoque également un bloc obturateur bénéficiant d’un système de suspension via quatre ressorts minimisant les vibrations produites par le fonctionnement de la fenêtre d’obturation.

fujifilm gfx100

© Fujifilm

Associé au processeur X-Processor 4 qu’on retrouve sur les X-T3 ou X-T30, l’appareil promet une montée en sensibilité de 100 à 12800 ISO (50 à 102400 en étendu). Il impressionne également au rayon vidéo, puisque cette configuration permet à l’appareil d’enregistrer des vidéos 4K 30p (10 bits 4:2:2 en externe et 10 bits 4:2:0 en interne). Dans ce mode d’enregistrement, le GFX100 enregistre la vidéo sur une surface de capteur de 43,8mm (L) x 23,19mm (H) soit 49,56 mm de diagonale. Le GFX100 échantillonne à partir de données équivalentes à environ 50,5 mégapixels. Il prend en charge le codec H.265/HEVC, le F-Log et le Hybrid Log Gamma (HLG) pour enregistrer les séquences HDR. Le GFX100 est également le premier modèle du système GFX à intégrer le mode de simulation de film cinéma ETERNA.

fujifilm gfx100

© Fujifilm

Le nouveau venu est également le premier modèle GFX à faire appel au système AF par corrélation de phase issu de la quatrième génération d’appareils de la série X. Selon Fujifilm, l’algorithme exploite les 3,76 millions de pixels de corrélation de phase, répartis sur l’ensemble du capteur. Il est fait mention d’amélioration des algorithmes, avec la possibilité de reconnaître les visages et les yeux de plus loin qu’auparavant. Pour en finir avec ses capacités, le boîtier permet l’enregistrement de fichiers RAW 16 bits, se muni d’un obturateur électronique au 1/6000e, et sa rafale monte à 5 images par seconde (RAW).

fujifilm gfx100

© Fujifilm

Le GFX100 hérite du viseur électronique (EVF) amovible du GFX 50S, ajustable selon différents angles avec l’adaptateur inclinable EVF-TL1. Il se base sur une dalle OLED de 5,76 millions de pixels, comme le Panasonic Lumix S1R d’ailleurs, et il bénéficie d’un grossissement de 0,86x. Le viseur peut être réglé en mode « Priorité au Taux de Rafraîchissement », « Priorité à la Résolution » ou « Priorité à la rapidité de l’AF ». Le GFX100 embarque un écran LCD tactile, de 3,2 pouces et de 2,36 millions de points, inclinable selon trois directions, et il est assisté par deux écrans secondaires. Le premier (1,8 pouce) est placé sur l’épaule droite de l’appareil, le second (2,05 pouces) est en dessous de l’écran LCD principal.

fujifilm gfx100

© Fujifilm

Les dimensions de l’appareil sont de 156,2 (L) x 163,6 (H) x 102,9 mm (E), et son poids est d’environ 1400 grammes avec deux piles, une carte mémoire et le viseur électronique EVF. Le boîtier monobloc en alliage de magnésium bénéficie aussi d’une poignée verticale intégrée, et profite de joints d’étanchéité répartis sur 95 emplacements et proposant un niveau de protection élevé contre la poussière et l’humidité. Le GFX100 prend en charge le Wi-Fi IEEE802.11ac 5GHz. Il est possible de l’alimenter et le recharger via la connexion USB-C. Avec ses deux batteries, il est théoriquement capable d’encaisser 800 images (depuis l’écran LCD).

fujifilm gfx100

© Fujifilm

Le Fujifilm GFX100 sera disponible à partir de juin 2019, au tarif de lancement de 10 999 euros TTC.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.