LaboFnac

Et si le futur du jeu passait par l’abonnement et le streaming ?

Chaque édition de l'E3 permet d'obtenir un aperçu des nouveautés à paraître dans les prochains mois. C'est aussi l'occasion de prendre la température du marché et d'entrevoir les tendances qui vont diriger l'industrie du jeu vidéo à l'avenir. Cette année, les termes "abonnement" et "streaming" étaient à l'honneur. Faut-il y voir la prochaine évolution du jeu vidéo ?

Il est désormais évident que les prochaines consoles sont d’ores et déjà en conception. Quelques indices pointent vers une sortie à attendre à l’horizon 2010 chez Sony, d’autant que le patron de PlayStation a évoqué la fin de cycle de la PlayStation 4. Phil Spencer, le responsable de la division Xbox à Redmond, a de son côté enfoncé le clou durant la conférence Microsoft. Il a en effet précisé que les équipes qui se sont chargées de la conception de la Xbox One X sont aujourd’hui à l’œuvre sur la prochaine console de jeux du constructeur.

Xbox Game Pass 2

© Microsoft

Pour autant, l’offre pourrait bien avoir une tout autre allure après la prochaine génération de consoles. Car durant ce cru 2018 de l’E3, la ritournelle des services à abonnement, mais aussi du streaming, s’est fait entendre à de multiples reprises. Electronic Arts a ainsi levé le voile sur l’Origin Access Plus durant sa présentation. Cette formule permet d’accéder à tous les derniers titres sortis par l’éditeur dès leur premier jour de disponibilité. Le service s’inscrit d’ailleurs dans une dynamique plus premium que l’Origin Access classique, et directement dans la lignée du Xbox Game Pass.

EA et Microsoft planchent sur des solutions de streaming

Ce dernier continue d’ailleurs à gagner en importance, et s’est paré de jeux issus du catalogue de tiers, comme Fallout 4 et The Elder Scrolls Online de Bethesda. Et ce n’est pas pour rien que les deux sociétés sus-citées ont souligné, dans le cadre de leurs conférences respectives, leur travail acharné sur des solutions de jeu en streaming compatibles avec de nombreux appareils. Un sujet sur lequel Sony a déjà une petite longueur d’avance avec le PlayStation Now. Chez Ubisoft, si aucune technologie du genre n’a été mentionnée à l’occasion du salon californien, on abonde en ce sens. Yves Guillemot, le PDG d’Ubi, a ainsi confié à Variety : « Je pense que nous verrons une nouvelle génération [de consoles], mais il y a de bonnes chances que petit à petit, nous voyions de moins en moins de hardware. Avec le temps, je pense que le streaming sera plus accessible à un plus grand nombre de joueurs, ce qui rendra l’acquisition d’une grosse machine moins nécessaire. » La position de l’homme est claire.

Origin Access EA streaming

© EA

Phil Spencer s’avère quant à lui moins tranché. « Je suis plus optimiste concernant le fait que les gens auront du matériel dédié aux jeux vidéo pendant bien, bien des années encore », a indiqué le grand manitou des Xbox à nos confrères du Monde. Dans la mesure où le consolier travaille sur sa prochaine console, un discours contraire aurait néanmoins semblé incongru. Et pour que le « tout streaming » soit encore envisageable au-delà des intentions des dirigeants, une variable d’importance entre également en ligne de compte : celle de la généralisation d’installations Internet performantes chez le plus grand nombre.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.