LaboFnac

Samsung Galaxy Note 7 : selon la marque, les batteries étaient bien coupables

Comme attendu depuis des semaines, Samsung a tenu, la nuit dernière, une conférence de presse dédiée à son Galaxy Note 7. Il y a détaillé les raisons pour lesquelles certains smartphones ont pris feu, à l'automne 2016. En cause, sans la moindre surprise, leur batterie.

Après quelques semaines d’enquête interne, Samsung a livré ses résultats à la presse. Il explique donc pourquoi, d’après ses recherches, certains modèles de Galaxy Note 7 ont pris feu, qu’ils soient issus d’une première production ou de la seconde, fournie en remplacement. Des résultats d’autant plus attendus que Samsung a dû multiplier les efforts pour rapatrier les 3,06 millions de Galaxy Note 7 écoulés – une perte de 4,93 milliards d’euros – d’après les derniers chiffres fournis à Reuters. Il est parvenu à en récupérer 96 %, les 4 % restant préférant conserver un smartphone aux performances bridées par la marque, qui craint, depuis les premiers incidents, que sa batterie ne soit en cause.

Les résultats finaux de son enquête, détaillés dans cette infographie, abondent dans ce sens. Samsung indique, experts à l’appui, que ni l’aspect logiciel ni le matériel de son smartphone n’est à mettre en cause, à l’exception d’un élément : sa batterie. « Un court-circuit peut se produire lorsque le séparateur entre les électrodes négatives et positives, endommagé, leur permet de se toucher à l’intérieur de la batterie », explique le Coréen.  Si l’on en croit les schémas accompagnant ces explications, la première mouture du Note 7 embarquait une batterie trop grande pour l’espace qui lui était accordé à l’intérieur du smartphone, ce qui a fini par déformer les électrodes situées dans le coin supérieur droit de l’accumulateur, et par créer ce fameux court-circuit. Autant dire que les analystes qui, dès le mois de décembre, pointaient du doigt le design « agressif » du Note 7 – comprenez l’étroitesse de l’espace laissé à sa batterie – étaient dans le vrai.

Rapport d'enquête Samsung Galaxy S7

Pas mieux pour le Note 7 remplaçant cette première vague livrée aux clients de Samsung. Cette fois, il est question d’un problème de soudure dont il a résulté la « pénétration de la couche d’isolation et dans le séparateur, ce qui a causé un contact direct entre la patte positive et l’électrode négative ». Dans ce cas précis, le souci ne se situait pas dans un angle de la batterie, mais un peu plus au centre, et a été amplifié par l’absence de couche d’isolation dans certaines batteries.

Et Samsung jura qu’on ne l’y prendrait plus

On le sait depuis peu, le Galaxy S8, successeur du Galaxy S7 datant du printemps 2016, ne sera pas officialisé pendant le Mobile World Congress de Barcelone, qui se tiendra fin février, et où Samsung dévoile traditionnellement son smartphone haut de gamme du premier semestre. La marque n’a toujours pas fixé de date de présentation pour l’appareil, dont on ne doute pas qu’il bénéficie actuellement des tests techniques exposés par Samsung, qui repoussent probablement la date de sortie du téléphone. La firme coréenne se veut rassurante, et fait état d’un nouveau test de sécurité en huit points – dont certains étaient très certainement déjà examinés – désormais mis en place.

Samsung Galaxy Note 7

Au menu donc, un test de durabilité incluant une surcharge de la batterie, l’exposition à des températures extrêmes et même le perçage de la batterie, mais aussi une inspection visuelle, un passage aux rayons X, de multiples charges et décharges et un démontage complet. Samsung promet en outre une vérification des composants volatiles de l’accumulateur, celle des changements de tension, et la simulations de scénarios d’usages intensifs par des utilisateurs. Et plus globalement, Samsung indique avoir « amélioré ses standards de sécurité pour les matériaux utilisés chez les batteries », ajouté une nouvelle couche de protection entre le téléphone et sa batterie, de même avoir travaillé sur la capacité de ses modèles à mieux détecter d’éventuels soucis de surchauffe.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.