LaboFnac

Google revoit ses ambitions à la baisse avec Android Things

Google freine les ambitions d'Android Things, son système d’exploitation pour objets connectés. Présenté fin 2016, l'OS va désormais se concentrer sur les enceintes et écrans intelligents.

La firme de Mountain View a présenté Android Things en décembre 2016. Ce système d’exploitation à destination des objets connectés est venu prendre la suite de Brillo avec l’ambition d’apporter des fonctionnalités intelligentes à tous types d’appareils autres que les wearables. La décision de rapprocher Things de l’écosystème Android était aussi l’occasion pour Google de permettre aux développeurs de s’appuyer sur des outils connus comme Android Studio, le SDK d’Android, les Google Play Services ainsi que la Google Cloud Platform.

Deux ans plus tard, la plateforme dérivée d’Android et conçue pour l’IoT n’a pas vraiment bouleversé les usages. Elle s’est surtout imposée dans les Smart Displays, la faute à Google qui lui a préféré Google Assistant ces dernières années. Comme l’indiquent nos confrères d’Engadget, les assistants d’IA comme celui de Google ont surtout déplacé le contrôle et l’intelligence vers le cloud. Résultat, les appareils les plus intelligents que nous rencontrons au quotidien sont toujours les haut-parleurs et les écrans, Google a donc décidé de se recentrer son OS vers ces deux types d’appareils.

Android Things

© Capture d’écran (androidthings)

David Smith, Developer Advocate for IoT, explique qu’« au cours de l’année écoulée, Google a travaillé en étroite collaboration avec des partenaires pour créer des produits alimentés par Android Things avec Google Assistant intégré. Compte tenu des succès que nous avons connus avec nos partenaires dans le domaine des haut-parleurs intelligents et des écrans intelligents, nous sommes en train de recentrer Android Things en tant que plate-forme permettant aux partenaires OEM de construire des appareils dans ces catégories ».

Cap sur les écrans intelligents

Un choix fort qui témoigne des nouvelles ambitions de Google dans le domaine des objets connectés. Le géant américain cherche à imposer son assistant et a d’ailleurs dévoilé Google Assistant Connect au CES 2019, une plateforme qui doit permettre aux fabricants d’intégrer plus facilement les fonctionnalités de Google Assistant à leurs produits. Le système Android Things va de son côté s’orienter vers les smart displays, ces « écrans intelligents » équipés de Google Assistant. Lenovo a notamment utilisé l’OS pour son Smart Display et son Smart Clock.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.