LaboFnac

Google annonce son plan anti-Flash pour Chrome

Soutien d’Adobe, qui prévoit d’abandonner son lecteur Flash à la fin 2020, Google a annoncé vouloir déployer des mises à jour de Chrome afin de pousser les sites à utiliser d’autres formats.

Les animations Flash appartiendront bientôt au passé, et ce n’est d’ailleurs pas nouveau. Adobe avait déjà fait savoir, l’été dernier, qu’il prévoyait de couper le support de son Flash Player à la fin 2020. Une décision que la firme expliquait par un attrait croissant pour les formats ouverts comme le HTML5, et dont les possibilités ont suffisamment évolué pour en faire des alternatives viables au Flash. Le tout avec l’avantage de pouvoir être lu sans l’installation d’un plug-in. Bref, le Flash a fait son temps, et pour s’assurer que personne ne restera sur le carreau après la fin du support, Adobe indiquait compter sur le soutien des géants du web comme Google, qui prévoit désormais de serrer la vis.

adobe flash player

© Adobe

Selon BleepingComputer, la firme de Mountain View a profité d’un événement sur la sécurité pour évoquer, par la voix de Parisa Tabriz, également connue comme « la princesse de la sécurité » de Google, le sort du format Flash sur Chrome. Elle note tout d’abord que 8 % des utilisateurs du navigateur sont encore confrontés, chaque jour, à des contenus Flash en ce début d’année 2018, contre 80 % en 2014. La baisse de popularité se confirme donc. Néanmoins, ce pourcentage – bas, mais pas nul – témoigne aussi de l’utilisation persistante du Flash sur certains sites. Google entend donc pousser les irréductibles développeurs à migrer sur d’autres formats, et cela à coups de mises à jour.

Désactivation du Flash Player en 2019, et suppression en 2020

La première échéance importante a été fixée au mois de juillet 2019. Devrait alors être déployé Chrome 76, qui désactivera le lecteur Flash par défaut. Il restera possible de le réactiver dans les paramètres afin de pouvoir continuer à lire les contenus Flash, mais Google espère évidemment qu’un faible nombre d’utilisateurs prendra cette peine, et que la baisse de visibilité alors occasionnée suffira à faire réagir les sites concernés. À défaut, ils devront s’attendre à une audience nulle en provenance de Chrome à partir de la fin 2020, puisqu’une version estampillée 87 devrait être déployée en décembre de la même année, et qu’elle ne devrait plus intégrer le Flash Player.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.