LaboFnac

Google chercherait à réduire sa division PC portables et tablettes

La firme californienne serait en train de réorganiser sa division hardware en charge des ordinateurs portables et tablettes. Google a demandé à une dizaine d'employés de prendre un nouveau poste au sein de l'entreprise.

Google pourrait revoir sa stratégie concernant sa division hardware si l’on en croit les informations de Business Insider India. Le site annonce que Google a commencé à tailler dans les effectifs de son équipe en charge des ordinateurs portables et des tablettes. Le géant de Mountain View ne compte pas procéder à des licenciements, mais il aurait demandé à une « dizaine d’employés » de trouver de nouveaux postes au sein de l’entreprise. Une initiative qui soulève de nombreuses questions concernant les ambitions de Google dans le secteur du matériel informatique.

Google Pixelbook

© Google

Cette restructuration concerne en effet la division « Create » à qui l’on doit l’ordinateur portable Pixelbook et la tablette Pixel Slate. Ces deux produits font partie de la gamme « Made by Google » qui compte de nombreux appareils comme les Pixel, les Chromecast ou la famille d’enceintes connectées Home. Selon une source proche du dossier, cette équipe avait « un tas de choses en préparation » et cette décision pourrait mettre un coup d’arrêt à ces différents projets possiblement en lien avec des ordinateurs portables et tablettes.

Google ne compte pas abandonner le hardware

Majoritairement composée d’ingénieurs, l’équipe concernée par cette décision devrait être transférée vers d’autres branches de Google ou de sa maison-mère Alphabet. L’entreprise pourrait notamment en profiter pour faire grandir la division en charge des smartphones de l’entreprise. Malgré cette décision – que Google n’a pas souhaité confirmer -, le géant américain ne mettra pas fin à l’ensemble de ses projets hardware. Le groupe américain semble avoir définitivement trouvé la bonne formule avec ses Pixel, les derniers modèles (Pixel 3 et Pixel 3 XL) ayant notamment convaincu notre Labo.

Google peut aussi s’appuyer sur la réussite de ses Chromebook dans le secteur de l’éducation, en particulier aux États-Unis. Les autres divisions liées aux produits matériels de l’entreprise, comme les appareils domestiques intelligents (Home, Nest), les Chromecast ou les wearables (Pixel Buds, Pixel Watch ?) connaissent un succès grandissant. En revanche, la firme semble tirer un trait sur les Pixel Slate et Pixelbook qui n’ont pas vraiment reçu un accueil favorable. Google avait déjà ralenti sur le secteur des tablettes en ne proposant pas de réel successeur à la Pixel C, même si la Pixel Slate a tenté de prendre la suite sous Chrome OS.


Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.