LaboFnac

Google dévoile le NSynth Super, un synthétiseur dopé à l’intelligence artificielle

Tout droit sorti du projet Magenta de Google, le Nsynth Super n'est pas un synthétiseur comme les autres. Il fait appel à NSynth, un algorithme de machine learning qui utilise un réseau de neurones profond pour apprendre les caractéristiques des sons, puis créer un son complètement nouveau basé sur ces caractéristiques.

L’intelligence artificielle s’invite partout et intéresse tout particulièrement « les géants », de Microsoft à Google. La firme de Mountain View travaille depuis 2016 sur le projet Magenta, une IA chargée d’aider les gens à être plus créatifs, et à créer des œuvres d’art et de la musique. L’an dernier, les équipes de Magenta et Google ont dévoilé NSynth (Neural Synthesizer), un algorithme open source de machine learning. Il utilise des réseaux neuronaux profonds pour apprendre les caractéristiques des sons, puis créer un son complètement nouveau basé sur ces caractéristiques.

Google NSynth Super

© Google

Avec le NSynth Super, la technologie NSynth profite d’un support physique. Le synthétiseur de Google dispose d’un pad X/Y central dont chaque quart peut être assigné à un instrument, note le site The Verge. Ces instruments peuvent être mélangés en glissant votre doigt sur le pad. Contrôlable en MIDI, le NSynth Super ne se contente pas de superposer des sons les uns sur les autres. Pour expliquer un algorithme, on utilise souvent l’exemple de la recette de cuisine et cela fonctionne ici.

Un instrument expérimental qui utilise l’intelligence artificielle

Le synthétiseur va récupérer plusieurs ingrédients (des sons provenant de sources différentes) puis les analyser et les apprendre afin de proposer une nouvelle recette (un son entièrement nouveau), basé sur les qualités acoustiques de chaque instrument. « Plutôt que de combiner ou de mélanger les sons, NSynth synthétise un tout nouveau son en utilisant les qualités acoustiques des sons d’origine, afin que vous puissiez obtenir un son qui est en partie de la flûte et en partie du sitar, en même temps« , explique le géant américain. Google a mis en ligne une vidéo de démonstration :

Il s’agit ici d’un instrument expérimental qui n’est pas destiné à la vente, mais le projet est open source. Ainsi, toutes les ressources (le code source, les schémas et les modèles de conception) sont disponibles en téléchargement sur GitHub. Google propose d’ailleurs d’en faire un à partir d’un Raspberry Pi et inclut des détails sur la façon de créer le PCB (circuit imprimé) et des schémas pour le boîtier. Il ne sera cependant pas possible d’avoir le même arc-en-ciel que dans le prototype de la firme américaine, mais cela devrait pousser des utilisateurs à craquer pour le nouveau Raspberry Pi 3 Model B+.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.