LaboFnac

Google Fit fait peau neuve sur Android, Wear OS et iOS

Google a décidé de modifier l’interface de son application de suivi d’activité et propose à partir de cette semaine une mise à jour de Fit sur Android, Wear OS et iOS.

Alors que les rumeurs évoquent l’arrivée de premières montres Pixel en fin d’année, Google apparaît justement décidé à améliorer l’expérience des utilisateurs de Wear OS. La firme a récemment ajouté de nouvelles procédures de validation pour les applications soumises sur le Play Store dédié afin d’en assurer la compatibilité totale avec toutes les montres équipées, et il s’attaque désormais à Google Fit. Son application dédiée au suivi d’activité pour Android et Wear OS, ainsi que le volet Fit de l’application Wear OS pour iOS, ont commencé à recevoir une mise à jour qui en modifient l’interface en profondeur.

Objectif : offrir un suivi plus pertinent à l’aide de nouveaux indicateurs

Des changements sont à attendre dès l’écran d’accueil, qui s’articulera désormais autour de cercles symbolisant la progression vers les différents objectifs qui leur sont associés. Une présentation qui n’est évidemment pas sans rappeler les anneaux Activité d’Apple, signification mise à part puisque lesdits objectifs diffèrent. Ils sont même inédits dans ce cas, et dépendent de nouveaux indicateurs que Google affirme avoir mis au point en tenant compte des recommandations de l’Association américaine du cœur (AHA) et de l’Organisation mondiale de la santé (WHO).

Mise à jour Google Fit

© Google

Move Minutes et Heart Points

Le premier est une unité baptisée Move Minute, qui vise à rendre compte des déplacements. Il suffira donc d’être actif pour en accumuler, et voir le cercle dédié se dessiner jusqu’à atteindre l’objectif défini. Rien de réellement nouveau par rapport à ce qui existe déjà, finalement. Le second indicateur, en revanche, est un peu plus novateur.

Il s’agit de Heart Points qui récompensent également l’activité, mais uniquement à partir d’un niveau d’intensité suffisant pour augmenter le rythme cardiaque. Une simple promenade, par exemple, n’en donnera pas. Il faudra au moins accélérer le pas, alors que les activités plus intenses comme la course en donneront le double. Google ajoute, sur son blog, qu’il « suffit de 30 minutes de marche rapide 5 jours par semaine pour atteindre le niveau d’activité physique que recommandent l’AHA et la WHO, et qui permet de réduire les risques d’incidents cardio-vasculaires, d’améliorer le sommeil et de se sentir globalement mieux. »

Détection automatique et synchronisation avec d’autres applications

Bien sûr, les indicateurs plus classiques, comme les nombres de pas effectués ou de calories brûlées, devraient toujours pouvoir être consultés et Google Fit gagne en plus la possibilité de détecter automatiquement la marche, la course et le vélo pour compléter les cercles tout au long de la journée. À noter que, même pour le calcul des Heart Points, le cardiofréquencemètre ne semble pas indispensable. Google indique qu’un accéléromètre et un GPS peuvent suffire, ce qui devrait permettre de profiter du nouveau Google Fit avec n’importe quel smartphone, en plus des montres bien sûr.

Notons pour finir qu’il sera aussi possible de lancer manuellement des sessions pour d’autres activités comme le Pilates et d’importer les données d’autres applications de fitness comme Strava ou Runkeeper pour en tirer des Move Minutes et Heart Points. La mise à jour de Google Fit commence à être déployée cette semaine et devrait donc bientôt apparaître sur les montres et smartphones équipés.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.