LaboFnac

Les Google Home et autres appareils Chromecast nocifs pour les réseaux Wi-Fi

Un problème lié au protocole Chromecast pourrait être à l’origine de vos problèmes de connexion Wi-Fi si des appareils compatibles se trouvent sur votre réseau, comme une enceinte Google Home.

Si vous avez fini par adopter un Google Home (dont vous retrouverez notre test à cette adresse) pour vous assister à la maison et que vous remarquez des pannes de Wi-Fi depuis son installation, ce n’est peut-être pas tout à fait un hasard. Contacté par de nombreux clients agacés par ce type de pannes et pensant ses routeurs responsables, TP-Link a mené l’enquête et finalement trouvé un lien avec les appareils de Google, qu’il explique désormais sur sa page de support.

Gamme Google Home

Chromecast à l’origine de saturations du réseau

C’est plus exactement son protocole propriétaire Chromecast, pour la diffusion audio et vidéo en Wi-Fi, qui serait en cause. D’autres appareils compatibles peuvent donc aussi être à l’origine du problème. Le problème, venons-y justement. Dans son rapport, TP-LINK précise qu’il proviendrait des paquets mDNS normalement échangés toutes les 20 secondes entre les appareils Chromecast afin de maintenir leur connexion.

Or, lorsque l’un est en veille, l’envoi est bloqué et ces paquets s’y accumulent jusqu’à sa sortie de veille, après quoi l’envoi reprend. Les quantités peuvent alors excéder 100 000 paquets, et l’engorgement peut provoquer la saturation du réseau. Certaines fonctionnalités du routeur peuvent également être affectées. En résumé, plus la veille d’un appareil Chromecast est prolongée sur le réseau, plus il est susceptible de le perturber.

Google au travail sur une solution permanente

En plus de proposer des mises à jour pour ses routeurs, TP-LINK conseille de les redémarrer lorsque le problème se présente ainsi que de désactiver la fonction « cast » des appareils concernés. Des conseils qui s’appliquent évidemment aussi avec les routeurs d’autres fabricants, qui pourraient à leur tour proposer des correctifs en attendant celui de Google. Gageons donc que celui-ci ne tardera pas trop.

Selon The Register, le problème serait en tout cas bien remonté jusqu’à Mountain View et une solution serait actuellement en cours de développement.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.