LaboFnac

Google met Donald Trump en garde contre les risques de priver Huawei d’Android

Selon le géant américain, le fait de bannir Huawei peut présenter un risque pour la sécurité nationale des États-Unis. Google s'inquiète de voir le fabricant chinois proposer une alternative à Android, susceptible d'être moins sécurisé et piraté par la Chine.

Et si Google était finalement le meilleur allié de Huawei ? Contraint de prendre ses distances avec le fabricant chinois suite après le décret de Donald Trump, la firme de Mountain View s’inquiète désormais du numéro deux du marché. Selon les informations du Financial Times (rapportées par The Verge), Google fait le forcing pour convaincre l’administration Trump de revoir sa position concernant Huawei. Le géant américain s’inquiète de la suite des événements et souhaiterait continuer à lui fournir la version commerciale d’Android.

Huawei P30 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Google, comme toutes les entreprises américaines, s’est vu interdire la possibilité d’avoir des relations commerciales avec la firme chinoise. Cette interdiction résulte du placement sur liste noire de Huawei que les États-Unis considèrent comme une entreprise « à risque ». Privé de licence Android, la firme de Shenzhen peut toujours s’orienter vers l’Android Open Source Project (AOSP) et développer un fork. C’est ce que l’entreprise est en train de faire avec Ark OS, une alternative à Android qui pourrait débarquer sur ses smartphones dès cette année. Huawei a toutefois indiqué que sa préférence continuer d’aller vers la version de Google et le géant américain semble du même avis.

Ce dernier assure qu’une nouvelle version mise au point par Huawei serait davantage susceptible d’être piratée et présenterait une menace sérieuse pour la sécurité nationale américaine. Une sortie qui doit évidemment mettre la pression sur les autorités américaines, alors que Huawei a obtenu un sursis de 90 jours pour « s’organiser ». Pour Google, le scénario idéal serait de sortir Huawei de la liste noire américaine ou d’accorder un nouveau sursis afin de trouver une solution.

Google veut continuer à proposer « son » Android

La déclaration de Google n’est pas surprenante. La firme californienne a intérêt de continuer à collaborer avec le géant chinois. L’absence des services de Google sur les smartphones de Huawei est un problème pour le fabricant, il l’est aussi pour le géant américain. En effet, Huawei ambitionne de dépasser Samsung dans les années à venir pour devenir le numéro un et devra développer une alternative pour y parvenir. Un risque sérieux qui pourrait remettre en cause la domination de Google sur le marché. Le géant américain a donc tout intérêt à rester présent sur les futurs smartphones de la marque s’il veut garder la main.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.