LaboFnac

Google et Netflix pèsent près d’un tiers du trafic Internet en France

L'Arcep fait le bilan de santé de l'Internet en France et relève que Netflix représente 14 % du trafic dans l'Hexagone. Le service de SvOD se classe juste derrière Google (environ 18 %) tandis que quatre acteurs concentrent à eux seuls environ 50 % du trafic.

Le streaming audio et vidéo pèse de plus en plus lourd sur le trafic Internet. La tendance est visible aux États-Unis où Netflix s’octroie plus d’un tiers du trafic, mais aussi en France où la plateforme de SvOD progresse à vitesse grand V. Dans l’Hexagone, Netflix concentre 14 % du trafic Internet, contre 9 % en 2016, annonce l’Arcep. Ces chiffres sont basés sur les déclarations des quatre principaux opérateurs (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) et sont issus de son rapport sur l’état d’Internet en France.

L’Arcep confirme également la « concentration de plus en plus nette du trafic entre un petit nombre d’acteurs dont la position sur le marché des contenus se conforte ». Ainsi, on compte quatre acteurs qui cumulent environ 50 % du trafic, il s’agit de Google (environ 18 %), Netflix (14 %), Akamaï (environ 10 %) et Facebook (6 %). Ces derniers ont pour point commun de diffuser des vidéos via YouTube (Google) et les Live ou vidéos postées pour Facebook. Le cas Akamaï est légèrement différent,  il s’occupe de stocker et acheminer les contenus de plusieurs géants du web et acteur du monde du jeu vidéo.

Trafic Internet France

© Arcep

Un bilan de santé d’Internet en France

L’Arcep révèle également la très forte progression du trafic entrant. Il est passé de 8,4 Tbit/s fin 2016 à 12,1 Tbit/s fin 2017, soit une augmentation de 44 % en un an. Ce rapport a été remis au Parlement et s’intéresse aux différentes composantes des réseaux internet fixes et mobiles (qualité de service, interconnexion, progression de l’IPv6, neutralité du Net…). L’autorité en profite aussi pour faire sa recommandation. Afin d’assurer le bon fonctionnement d’Internet, il est notamment question d’améliorer la qualité de service, de superviser l’interconnexion de données, d’accélérer la transition vers IPv6. Mais aussi de veiller à l’ouverture d’Internet en garantissant la neutralité des réseaux et en contribuant à l’ouverture des terminaux.

Arcep

© Arcep


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.