LaboFnac

Pour 40 millions de dollars, Google s’offre une partie de la technologie smartwatch de Fossil

Google met la main sur une partie des technologies développées par Fossil pour ses montres connectées. Cette transaction de 40 millions de dollars permet aussi au géant américain de récupérer une partie de l'équipe de R&D du fabricant américain.

Google a décidé de sortir le carnet de chèques pour s’offrir une partie des technologies des montres connectées de Fossil. Le groupe horloger américain annonce avoir conclu un accord avec la firme de Mountain View portant sur la vente d’une « technologie de surveillance intelligente actuellement en développement » pour 40 millions de dollars. La transaction devrait être finalisée d’ici la fin du mois de janvier.

Fossil Sport

© Fossil

Google récupère la propriété intellectuelle et une partie de l’équipe R&D de Fossil

Fossil ne donne pas davantage de détails concernant cette nouvelle technologie, mais précise qu’une partie de son équipe de recherche et développement en charge de son développement rejoindra les rangs de Google. Cette acquisition n’est pas sans rappeler le rachat partiel de HTC par Google et ne signifier pas la fin de Fossil. L’horloger précise dans son communiqué qu’il compte toujours « plus de 200 » employés dans son équipe de R&D qui vont continuer à « se concentrer sur l’innovation et le développement de produits ». Partenaire privilégié de Google, Fossil a été l’un des premiers fabricants à intégrer un Snapdragon Wear 3100 dans une montre Wear OS avec la Fossil Sport. « Nous avons développé et mis au point une technologie susceptible d’améliorer notre plate-forme existante de montres intelligentes. Ensemble avec Google, notre partenaire en innovation, nous allons continuer à développer des technologies wearables », précise Greg McKelvey, vice-président exécutif et directeur de la stratégie et du numérique chez Fossil.

Une Pixel Watch dans les cartons de Google ?

Du côté de Google, cette annonce confirme les ambitions du géant américain sur le marché porteur des wearables qui comprend les montres connectées. La firme poursuit le développement d’Android Wear, qui a pris l’an dernier le nom de Wear OS, en se tournant davantage vers les domaines du bien-être, du sport et de la santé. L’achat de cette mystérieuse technologie relance également la rumeur qui envisage le lancement par Google de sa propre montre connectée Pixel. Un modèle qui pourrait lui permettre de venir concurrencer l’Apple Watch ou les produits Fitbit.

« Les wearables, conçus pour le bien-être, la simplicité, la personnalisation et l’utilité, ont la possibilité d’améliorer la vie des utilisateurs en leur apportant rapidement les informations et les connaissances dont ils ont besoin, en un coup d’œil. L’ajout de la technologie et de l’équipe de Fossil Group à Google témoigne de notre engagement dans le secteur des wearables en permettant la création d’un portefeuille diversifié de montres intelligentes et en répondant aux besoins en constante des consommateurs mobiles et pressés », explique Stacey Burr, vice-présidente de la gestion des produits Wear OS.

Le cabinet IDC a récemment indiqué que le marché des wearables devrait continuer à croître dans les années à venir. Dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), quelque 43,8 millions de bracelets et montres devraient trouver une place autour du poignet des utilisateurs. Les montres connectées devraient représenter la majeure partie de ce marché dont la valeur pourrait atteindre les 11 milliards de dollars (9,6 milliards d’euros).


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.