LaboFnac

Google Pay arrive timidement en France avec peu de partenaires

Le portefeuille électronique de Google débarque enfin en France, plus de deux ans après Apple et quelques mois après Samsung Pay. Une arrivée qui se fait sur la pointe des pieds, Google Pay n'étant compatible avec aucune grande banque et compte sur les banques en ligne et néobanques pour rattraper son retard.

Attendu dans le courant de l’été, Google Pay aura finalement patienté quelques mois de plus avant de débarquer en France. Le système de paiement mobile sans contact de Mountain View est disponible depuis ce mardi 11 décembre, un peu plus de deux ans après Apple Pay et plusieurs mois après Samsung Pay. Qu’à cela ne tienne, le paiement mobile sans contact en est encore à ses balbutiements en France, comme nous l’expliquions il y a un an, et le constat est toujours valable alors que ce type de service progresse dans le monde. Apple a récemment annoncé que sa solution Pay comptait plus de 250 millions d’utilisateurs dans le monde.

Google Pay

© Google

Google Pay est donc le troisième géant à débarquer dans l’hexagone, une arrivée attendue alors que Paylib s’était peu à peu fait une place sur les smartphones Android. Avec sa solution, la firme de Mountain View souhaite permettre à ses utilisateurs de payer « rapidement, simplement et en toute sécurité en magasin, en ligne et sur des applications mobiles ainsi que sur de nombreux produits Google ». En plus du paiement, Google rappelle sur son site que Pay permet de stocker reçus et autres cartes de fidélité au même endroit. En plus d’accuser un certain retard, le service de paiement débarque en France avec un nombre restreint de partenaires. Le site Le Monde a très vite annoncé que Boursorama – la banque en ligne de la Société Générale – allait être un l’un des tout premiers établissements bancaires à proposer Google Pays à ses clients.

Une information confirmée par la société californienne qui n’a pas encore d’accord les banques classiques, mais propose dès aujourd’hui son portefeuille électronique aux clients des néobanques N26 et Revolut, et des services de paiement mobile comme Lydia ou Boon. La liste des partenaires et des cartes acceptées ou non acceptées est disponible sur le site de Google. Ce dernier confirme que d’autres partenaires sont « à venir » et proposeront bientôt la solution de paiement de Google. C’est le cas de Up (émetteur des cartes Chèque déjeuner) et de grandes banques telles que la Société Générale (maison mère de Bousorama) ou BNP Paribas.

Comment ça marche ?

Stephen Ratcliffe, Product Manager Google Pay, rappelle que pour payer avec Google Pay, il faut d’abord télécharger l’application dédiée sur son smartphone Android et y ajouter sa carte bancaire (MasterCard ou Visa) issue d’un des partenaires de Google (Boursorama, Boon, Edenred, Lydia, N26 ou Revolut). Pour fonctionner, il faut que votre smartphone dispose d’Android 5.0 Lollipop ou plus récent et qu’il soit équipé d’une puce NFC.

Google Pay

© Google

Une fois cette étape réalisée, votre smartphone va devenir votre « portefeuille digital » et permettra de régler vos achats en magasin. Il suffit pour cela de présenter son mobile sur n’importe quelle borne de paiement compatible avec le sans contact (le logo NFC indique que le terminal est compatible avec cette technologie). À noter qu’il n’est pas nécessaire de déverrouiller son appareil pour les montants inférieurs à 30 euros. Au-dessus de ce montant, il faudra s’identifier avec son empreinte digitale ou code de déverrouillage. Vous pourrez ensuite retrouver le reçu de votre transaction dans votre application Pay.

En plus du paiement en magasin, Google Pay permet de régler ses achats sur des applications mobiles et sites Web qui affichent le bouton « Acheter avec Google Pay ». Une méthode qui permet de ne pas saisir ses informations de paiement à chaque fois. Enfin, la solution du géant américain est évidemment intégrée à ses produits maison comme le Play Store, Drive ou encore YouTube Premium. Sur le plan de la sécurité, Google précise que vos informations de paiement sont chiffrées et protégées. Lorsque vous effectuez un achat en magasin, Pay va utiliser un numéro de carte virtuel appelé token ainsi qu’un code de transaction unique. Le fait de s’identifier pour les transactions de plus de 30 euros en magasin est également une mesure de sécurité tandis que Google affirme avoir noué des partenariats avec de nombreuses plates-formes de paiement et processeurs, afin d’assurer la sécurité des paiements en ligne. En cas de perte de son appareil, la firme rappelle qu’il est possible de localiser, verrouiller et effacer ses informations à distance grâce à l’outil Localiser Mon Appareil.

L’application Google Pay est disponible sur le Play Store pour tous les appareils Android (exécutant Lollipop 5.0 et plus).


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.