LaboFnac

Google ne poursuivra pas sa collaboration avec le Pentagone

Google a décidé de renoncer à sa collaboration avec le Pentagone. Le rapprochement entre le géant du Web et le gouvernement américain avait suscité une vague d'indignation en interne.

Face au mécontentement d’une partie de ses employés, Google ne reconduira pas son contrat avec le Pentagone. L’annonce a été faite par Diane Greene, responsable du cloud chez Mountain View, rapporte le site Gizmodo. Depuis 2017, le géant de l’Internet collabore avec le Pentagone dans le cadre du projet Maven. Celui-ci prévoit que Google mette à disposition ses technologies d’intelligence artificielle pour améliorer le service de reconnaissance et surveillance par drones de l’armée américaine.

Google

© Google

Évalué à moins de 10 millions de dollars, le contrat ne pèse pas lourd dans les chiffres d’Alphabet (Google), mais ce rapprochement n’est pas du goût de nombreux employés. Très discret sur le sujet, le géant de l’Internet a toutefois insisté sur le caractère « non offensif » de ce programme, un argument qui n’a pas suffi à éteindre la polémique.

En interne, environ 4 000 employés ont signé une pétition réclamant « une politique claire stipulant que ni Google ni ses sous-traitants ne construiront jamais une technologie de guerre ». Le New York Times ajoute qu’une poignée d’employés ont démissionné en signe de protestation, tandis que d’autres ont ouvertement recommandé à l’entreprise d’annuler le projet. Finalement, Google a préféré éviter un bras de fer et les nouvelles révélations de The Intercept ont sans doute conforté la société américaine dans sa décision.

Un contrat plus juteux que prévu ?

Projet secret, Maven a rapidement fait son apparition dans les médias. Le site financé par le fondateur d’eBay a publié vendredi dernier un échange entre Scott Frohman et Aileen Black, deux membres du service des ventes de Google, et Fei-Fei Li, directrice scientifique sur l’intelligence artificielle chez Google. Les dirigeants regrettent les nombreuses fuites et craignent qu’elles n’entachent l’image du géant de Mountain View. Fei-Fei Li explique : « C’est du pain béni pour les médias qui cherchent par tous les moyens à dégrader Google ».

On apprend aussi que le montant du contrat serait bien plus important que les 9 millions de dollars officiellement annoncé. Le Pentagone a rapidement ajouté 100 millions de dollars pour porter le montant de l’accord à 115 millions de dollars et Google s’attendait à avoir une enveloppe de 250 millions de dollars par an.

Quand les géants de la Tech se font la guerre

Le projet Maven intéressait d’ailleurs plusieurs géants technologiques comme Amazon. Le géant du commerce, Google et Microsoft sont toujours en négociations avec le Pentagone pour un contrat bien plus important. Ce dernier , évalué à 10 milliards de dollars, est connu l’acronyme JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure).


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.