LaboFnac

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Google a officialisé le rachat de Fitbit pour 2,1 milliards de dollars. En rachetant ce spécialiste des bracelets connectés, le géant américain espère enfin pouvoir concurrencer Apple et son Apple Watch sur le marché des objets connectés.

C’était dans l’air depuis quelques jours et c’est désormais officiel. Google a annoncé sur son blog le rachat de Fitbit pour 2,1 milliards de dollars. La transaction, qui devrait être conclue en 2020, doit permettre à la firme de Mountain View de s’imposer sur le marché des wearables, ces objets que l’on porte sur soi comme les montres, écouteurs sans fil ou bracelets. « Nous croyons que la technologie est à son meilleur lorsqu’elle peut passer au second plan et vous assister tout au long de votre journée quand vous en avez besoin. Les technologies portables [wearables], comme les montres intelligentes et les bracelets connectés [aussi appelés capteurs d’activité ou trackers], vous permettent de voir facilement où se tiendra votre prochaine réunion d’un simple coup d’œil ou de surveiller vos activités quotidiennes directement depuis votre poignet », explique Rick Osterloh, vice-président en charge du hardware et des services de Google.

Google Fitbit

© Google

Le géant du web est encore à la traîne sur ce segment, aujourd’hui dominé par son rival Apple. Le fabricant de l’iPhone règne en maître sur le marché des montres connectées avec son Apple Watch, tandis que les marques chinoises (Xiaomi ou Huawei) s’imposent sur celui des bracelets connectés. Spécialiste des objets connectés orientés vers le fitness et la santé, Fitbit fait également partie des incontournables, mais ce pionnier connaît des difficultés depuis quelques années. Le secteur des wearables a pris son temps avant de décoller et la firme californienne n’est pas parvenue à rivaliser avec Apple, malgré le rachat de Pebble.

Une situation qui a poussé Fitbit à examiner ses options depuis la rentrée, suscitant rapidement l’intérêt de Google. Le géant de Mountain View multiplie les ambitions dans le hardware, comme en témoigne la liste des produits Made by Google qui ne cesse de s’allonger. Le groupe propose notamment ses smartphones Pixel et une flopée d’objets connectés pour la maison sous la marque Nest. La maison mère de Google, Alphabet, souhaite désormais appliquer cette recette à Fitbit et promet des montres sous Wear OS. Rappelons que le rachat de Fitbit n’est pas un coup d’essai pour Mountain View, qui a également procédé à l’acquisition de la technologie smartwatch de Fossil en début d’année.

Montres connectées Fossil

© Google

« Au fil des ans, Google a fait des progrès avec des partenaires dans ce domaine avec Wear OS et Google Fit, mais nous voyons une opportunité d’investir encore plus dans Wear OS ainsi que d’introduire sur le marché des technologies portables des produits Made by Google », précise Rick Osterloh. Et le géant américain compte sur le savoir-faire et la réputation de Fitbit dans ce domaine pour accélérer. Son vice-président ajoute : « Fitbit a été un véritable pionnier dans l’industrie et a créé des produits attrayants, des expériences et une communauté dynamique d’utilisateurs. En travaillant en étroite collaboration avec l’équipe d’experts de Fitbit et en réunissant les meilleurs, logiciels, matériels et solutions d’intelligence artificielle, nous pouvons contribuer à stimuler l’innovation dans le domaine des wearables et à créer des produits qui profiteront à un plus grand nombre de personnes dans le monde ».

Santé et vie privée, les deux priorités de Google

En s’offrant Fitbit, Google met également la main sur de nombreuses données des utilisateurs. Pointée du doigt en matière de protection la vie privée, la firme de Mountain View se veut rassurante sur ce point. « Pour bien faire les choses, la protection de la vie privée et la sécurité sont primordiales (…) Comme pour nos autres produits, nous serons transparents au sujet des données que nous recueillons et les raisons pour lesquelles nous les recueillons. Nous ne vendrons jamais d’informations personnelles à qui que ce soit. Les données sur la santé et le bien-être Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces Google. Et nous donnerons aux utilisateurs de Fitbit le choix d’examiner, de déplacer ou de supprimer leurs données », précise le dirigeant.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.