LaboFnac

C’est officiel, Google rachète une partie de HTC pour 1,1 milliard de dollars

Google et HTC viennent d'officialiser leur mariage. Le géant américain a conclu un accord avec la firme taïwanaise en vue d'acquérir une partie de ses activités.

La rumeur était dans l’air depuis plusieurs semaines, c’est désormais officiel : HTC et Google viennent d’annoncer un accord portant sur le rachat d’une partie du premier par le second, pour un montant de 1,1 milliard de dollars. Selon les termes du contrat, le constructeur taïwanais, qui peine à revenir au sommet sur le marché du smartphone, cède son portefeuille de brevets de manière non exclusive au géant du Web, qui intégrera également les équipes de R&D (recherche et développement) de HTC.

« De bien des manières, cet accord est l’aboutissement d’une histoire longue de dix ans de travail d’équipe entre HTC et Google. Ensemble, nous avons été les auteurs de plusieurs premières dans l’industrie du mobile, avec le tout premier smartphone Android, le HTC Dream, également connu sous le nom de T-Mobile G1 (j’ai adoré le mien), mais aussi le Nexus One en 2010, la tablette Nexus 9 en 2014 et le premier smartphone Pixel l’année dernière », commente Rick Osterloh, le vice-président en charge de la division mobile de Google depuis un an.

HTC U11

Malgré le départ d’une partie de ses équipes, HTC, qui confirme développer actuellement un nouveau modèle haut de gamme, ne devrait pas pour autant faire une croix sur ce marché. La firme devrait néanmoins se concentrer sur sa division Vive dédiée à la réalité virtuelle, et accélérer son développement dans le monde de l’Internet des objets, de la réalité augmentée et de l’intelligence artificielle, comme elle l’indique très officiellement sur son site. C’est toutefois avec l’annonce des Pixel 2 et Pixel 2 XL, le 4 octobre, que HTC est pour l’heure attendu.

L’accord devrait être finalisé début 2018, et attend encore le feu vert des autorités. Rappelons que le rachat d’une marque concurrente n’est pas une première dans l’histoire de Google. En 2011, c’est Motorola – revendu en 2014 à Lenovo – qui avait rejoint Mountain View dans son intégralité, et pour une somme atteignant alors 12,5 milliards de dollars.

Driss Abdi

Driss Abdi

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.