LaboFnac

Google révèle publiquement une faille dans Microsoft Edge

Coup dur pour Microsoft et son navigateur Edge. Project Zero, l'équipe d'experts en sécurité informatique de Google, a dévoilé une faille dans le navigateur de Microsoft. Une nouvelle révélation qui ne va pas réchauffer les relations entre les deux entités.

Google et Microsoft ne sont pas les meilleurs amis du monde et sont souvent en désaccord sur les questions de sécurité. Avec son Project Zero, Google s’est doté d’une équipe d’experts en sécurité informatique qui n’hésitent pas à traquer les failles des concurrents. Le géant de Redmond est une des cibles privilégiées de celui de Mountain View et cette petite guerre fait parfois l’objet de ripostes. En octobre dernier, Microsoft avait ainsi pris sa revanche en dévoilant une faille dans le navigateur Chrome.

Microsoft Surface Book 2 7

Microsoft n’aime pas les méthodes de son concurrent

On pensait alors que Google lèverait le pied, mais ses experts en sécurité ont découvert une faille dans Edge en novembre dernier. Comme à son habitude, la filiale d’Alphabet a averti l’éditeur et lui a laissé un délai pour corriger cette faille. Ainsi, 90 jours ont été donnés aux experts de Microsoft, puis un nouveau délai de 14 jours a finalement été accordé pour cette faille à la sévérité modérée, selon Google. Du côté de Redmond, on explique que le développement du correctif est « plus complexe que prévu ».

Une réponse qui n’a pas convaincu son rival. Google a donc décidé de rendre publique cette faille, mécontent que Microsoft n’ait pas encore fixé de date pour la publication du correctif. Comme le rapporte The Verge, cette provocation risque une nouvelle fois d’irriter Microsoft qui entretient des relations délicates avec la société derrière le navigateur Chrome. En effet, la politique agressive de Google en matière de sécurité n’est pas du goût de Microsoft, ce dernier n’apprécie pas que le Project Zero impose un délai. Récemment, Google a fait une exception pour les failles Meltdown et Spectre en accordant six mois à Intel, AMD et aux autres constructeurs. Les systèmes Chrome OS et Android ont également été touchés par ces failles.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.