LaboFnac

GoPro se retire du marché des drones

Rien ne va plus pour GoPro. Le fabricant de caméras a confirmé la suppression de plus de 250 postes, soit environ 20 % de ses effectifs. En difficulté, la firme a également décidé de se retirer du marché des drones.

Le drone Karma n’aura pas de successeur. Il y a quelques jours, nous vous indiquions que GoPro allait supprimer 200 à 300 emplois dans sa division drone. On en sait aujourd’hui un peu plus sur les intentions du célèbre fabricant de caméras d’actions.

GoPro confirme son plan de réductions de postes et se retire du marché des drones

GoPro a confirmé la suppression de plus de 250 emplois, soit environ 20% de ses effectifs. Une nouvelle vague de licenciements pour la firme qui avait déjà supprimé 270 postes l’an dernier. Au total, la firme américaine aura supprimé plus de 700 postes en seulement deux ans, passant de 1 722 salariés en 2016 à moins de 1 000 salariés.

Le spécialiste des caméras d’actions précise également dans son communiqué que Nicholas Woodman, fondateur et PDG de la société, a décidé de réduire symboliquement sa rémunération à 1 dollar en 2018.

Si la firme se dit déterminer « à redresser son activité en 2018 », elle a pris la décision de se retirer du marché des drones. La commercialisation de son drone Karma est arrêtée et la firme se contentera d’assurer le service après-vente.

Comme nous l’évoquions récemment, ce modèle a rencontré d’importants problèmes techniques lors de sa sortie. Cela n’a pas permis à GoPro de se faire une place sur ce marché en pleine expansion.

La concurrence chinoise, notamment celle de DJI, a également freiné les ambitions de la marque à l’origine des caméras HERO et Fusion. De plus, « un environnement réglementaire hostile en Europe et aux États-Unis va probablement réduire sa capacité à proposer (Karma sur) ces marchés dans les prochaines années » avance GoPro.

GoPro Karma

GoPro cherche un repreneur

Pour le quatrième trimestre 2017, un chiffre d’affaires de 340 millions de dollars est attendu, soit une baisse d’environ 37% par rapport au niveau de 2016. GoPro tente de rassurer en expliquant que les baisses de prix de ses caméras ont permis de relancer les ventes.

Une maigre consolation qui n’a pas rassuré le marché. Wall Street a sanctionné GoPro ce lundi (-12,77%) sur fond de rumeurs de rachat. En effet, selon CNBC, GoPro a recruté la banque américaine JPMorgan pour explorer différentes pistes. Un partenariat avec un grand groupe ou une vente sont envisagés.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.