LaboFnac

Hisense met la main sur l’activité TV de Toshiba

Hisense annonce l'acquisition de la filiale de Toshiba dédiée à la production de téléviseurs. De quoi renforcer son offre à l'international, sous sa marque ou sous celle de la firme nippone.

C’est désormais officiel. La marque chinoise Hisense, qui produit sous sa marque des produits positionnés dans diverses catégories, de l’électroménager à la téléphonie mobile, compte parmi les plus gros acteurs du marché mondial en termes de ventes au rayon des téléviseurs. Un poids qu’elle compte renforcer par le biais d’un rachat nippon : celui de la division téléviseurs de Toshiba.

TV Hisense

Annoncée cette semaine, l’acquisition s’élève à un montant de 12,9 milliards de yens, soit 97,2 millions d’euros, et permet à Hisense de mettre la main sur 95 % des actions de son concurrent japonais, qui lui cède au passage son activité de recherche dédiée aux téléviseurs ainsi que ses infrastructures de production. Ce sont donc deux usines japonaises, « des centaines d’employés dans le département R&D et un important portefeuille de brevets » qui sont concernés. L’acquisition de cette filiale de Toshiba, baptisée Toshiba Visual Solutions, est assortie d’une licence d’exploitation de la marque Toshiba pour 40 ans. Si Hisense évoque la « consolidation des positions de leader des deux marques », il se garde bien de détailler ses intentions quant à l’utilisation effective du nom de Toshiba.

Hisense n’en est pas à son coup d’essai. En 2015, il avait en effet mis la main sur les droits d’exploitation de la marque Sharp aux États-Unis et en Amérique du Sud, et acquis son usine mexicaine pour un total de 23,7 millions de dollars. Il avait alors profité de la baisse de compétitivité des marques japonaises d’électronique, dont Toshiba est le plus récent exemple. La firme nippone, en proie à des difficultés financières depuis la faillite de sa filiale spécialisée dans le nucléaire en début d’année, a évoqué à ce titre dans son dernier rapport financier une « réduction de ses activités PC et TV en raison de restructurations ». Elle s’est d’ailleurs débarrassée de son activité Toshiba Memory pour environ 15 milliards d’euros au mois de septembre dernier.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.