LaboFnac

HMD, Facebook, Nokia… nouvelle vague de désistements au MWC

Pas un jour ne passe sans que des sociétés annoncent qu'elles ne participeront pas au MWC 2020. Facebook, Nokia, HMD ou encore AT&T et Cisco ont rejoint la liste des absents d'un salon toujours plus compromis.

Et ça continue encore et encore. Alors que le conseil d’administration de la GSMA doit se réunir vendredi pour discuter d’une éventuelle annulation, les défections se multiplient à un rythme de plus en plus soutenu. Depuis la semaine dernière, de nombreuses sociétés telles que Sony, LG, TCL, Amazon, ZTE, Nvidia, EricssonVivo ou Intel ont annoncé qu’elles ne viendraient pas à Barcelone, ou qu’elles prendraient des mesures particulières pour s’y rendre. L’épidémie de coronavirus inquiète les principaux acteurs de l’industrie et les annonces de la GSMA ne suffisent pas à rassurer.

Mobile World Congress 2019

© GSM Association

Ces dernières heures, Facebook ainsi que les opérateurs américains Sprint, AT&T et Cisco ont fait savoir qu’ils renonçaient à participer fin février au MWC de Barcelone, et ce en raison des craintes liées au nouveau coronavirus. Ces désistements s’ajoutent à ceux de Royole, MediaTek, l’équipementier Nokia ou encore HMD. Le fabricant derrière les smartphones de la marque Nokia explique dans son communiqué que « la santé et la sécurité » de ses employés, clients et parties prenantes sont sa « priorité absolue ». HMD préfère donc redoubler de prudence en faisant l’impasse sur sa participation au MWC. Le constructeur indique qu’un nouveau calendrier pour l’annonce de ses produits sera communiqué.

Même son de cloche pour l’équipementier Nokia qui annonce : « Si la santé et la sécurité de nos employés sont notre priorité absolue, nous reconnaissons également que nous avons une responsabilité envers l’industrie et nos clients. C’est pourquoi nous avons pris le temps nécessaire pour évaluer une situation qui évolue rapidement (…) La conclusion de ce processus est que nous pensons que la décision la plus prudente est d’annuler notre participation au Mobile World Congress ».

Enfin, le site TechCrunch fait savoir que le géant Facebook a fait parvenir un message similaire. Un porte-parole du réseau social indique que « par mesure de précaution, les employés de Facebook ne participeront pas au Mobile World Congress de cette année en raison de l’évolution des risques de santé publique liés aux coronavirus ».

Le MWC 2020 reste pour l’heure maintenu

Le quotidien espagnol El País rapporte que le conseil d’administration de la GSMA s’est réuni ce mercredi pour évoquer le sujet. L’organisateur du MWC a décidé de maintenir l’événement au moins jusqu’à vendredi, date à laquelle il réexaminera la situation. Dans une brève déclaration, la GSM Association explique que « la situation du coronavirus évolue rapidement » et qu’elle se tient informée de son évolution.« Cela comprend des réunions régulières avec des experts de la santé, tant espagnols qu’étrangers, ainsi qu’avec nos partenaires, afin de garantir la santé des visiteurs », précise l’organisation.

Nos confrères indiquent que la GSMA a décidé d’avancer sa réunion prévue vendredi après avoir appris que les opérateurs Vodafone, Deutsche Telekom, BT, et la société Nokia ne participeront pas aux MWC. Orange étudierait également cette possibilité selon Reuters, mais la fonction de son PDG, Stéphane Richard, au sein de la GSMA – puisqu’il n’en est autre que le président – place évidemment l’opérateur dans une posture délicate. Quoi qu’il en soit, et malgré le retrait de grands opérateurs européens donc, la GSMA a pris la décision de maintenir son événement. Pour l’instant.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.