LaboFnac

HomePod : Apple privilégie ses services et oublie les utilisateurs Android

Apple a levé le voile sur la liste des sources audio qui seront supportées par le HomePod et il y aura de nombreux déçus. L'enceinte connectée va se limiter aux services Apple et laisse de côté les utilisateurs Android ou Spotify.

Le lancement du HomePod se précise, il sera disponible au printemps en France et l’on sait désormais quelles sources audio seront supportées par l’enceinte connectée d’Apple. Sur son site, le géant de Cupertino précise que son nouvel appareil sera compatible avec Apple Music, iTunes, la bibliothèque musicale iCloud, la radio Beat 1 Live, les podcasts et AirPlay. Le HomePod ne pourra donc fonctionner qu’avec les services d’Apple.

Les utilisateurs qui souhaiteraient diffuser du contenu provenant d’une application tierce devront passer par AirPlay, le protocole maison de la firme américaine, même si le HomePod intègre le Bluetooth 5.0. Boudés, les adeptes d’Android devraient pouvoir utiliser le HomePod via l’application Apple Music, disponible sur l’OS mobile de Google. Apple n’a cependant pas encore confirmé cette possibilité.

Apple HomePod

Apple privilégie ses services

Une décision lourde de conséquences, mais peu étonnante de la part d’Apple. La firme a toujours pris soin de verrouiller son écosystème et montre ici qu’elle cherche à pousser les utilisateurs à utiliser ses services. Avec un iPhone qui se vend moins (mais plus cher), Apple cherche à diversifier ses sources de revenus et à réduire sa dépendance vis-à-vis de son produit phare. Cela passe notamment par les services, dont Apple Music qui compte plus de 30 millions d’utilisateurs. Toutefois, une décision aussi radicale risque de refroidir les utilisateurs d’autres services de streaming musical (Spotify, Deezer, Qobuz, Google Play Music…). Ces derniers ne pourront pas profiter pleinement des fonctionnalités du HomePod.

Il faudra encore patienter quelques mois avant de savoir comment sera accueilli le HomePod dans l’Hexagone. Son tarif en euros n’a pas encore été communiqué, mais il sera proposé au prix de 349 dollars aux États-Unis. L’enceinte connectée d’Apple fera son entrée sur un marché déjà concurrentiel avec la présence d’Amazon ou de Google. La firme de Mountain View a d’ailleurs déjà répondu en dévoilant le Google Home Max et de premières enceintes Google Assistant avec un écran.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.