LaboFnac

Huawei accusé d’avoir volé les secrets industriels d’Apple

Huawei se retrouve une nouvelle fois sous le feu des projecteurs. La firme chinoise aurait utilisé des tactiques "douteuses" pour essayer de copier plusieurs produits Apple. Huawei rejette ces accusations d'espionnage industriel.

La tension est remontée d’un cran entre les États-Unis et Huawei depuis fin janvier, après que le ministère américain de la Justice a décidé d’inculper le géant chinois de vol de technologies et violation de sanctions. Un nouvel épisode sur fond de guerre commerciale, et si la Chine dénonce une « manipulation politique », de nouvelles révélations pourraient fragiliser la défense de Huawei. Selon un rapport de The Information, la marque chinoise a mis en place des tactiques « douteuses » pour essayer de voler les secrets industriels de l’entreprise américaine Apple.

Plusieurs médias américains, dont 9to5Mac ou Apple Insider, ont relayé cette enquête qui revient au travers d’anecdotes sur les méthodes employées par Huawei. Le site The Information cite des sources anonymes, mais aussi le ministère de la Justice américain, et explique que le géant chinois aurait mis en place un programme de récompenses pour ses employés qui voleraient la technologie de concurrents, dont Apple.

apple watch series 4

© Apple

Les produits marqués d’une pomme ont souvent été copiés et des marques comme Xiaomi n’ont jamais caché que la société californienne était plus qu’une source d’inspirations. Pour Huawei, l’activité principale ne consisterait pas à copier, mais plutôt à « espionner » son rival afin de découvrir ses secrets de production et d’obtenir des informations sur ses produits. Et la firme chinoise aurait pour cela mis en place une technique simple consistant à se rapprocher des sous-traitants d’Apple.

Les techniques « douteuses » de Huawei pour tout savoir sur Apple

Les ingénieurs de chez Huawei en charge des montres connectées auraient par exemple fait appel à l’un des fournisseurs d’Apple à l’automne dernier.  Sous prétexte de passer des commandes importantes, ils auraient profité des rendez-vous pour essayer d’obtenir des informations sur le capteur de fréquence cardiaque de l’Apple Watch. Les représentants de Huawei auraient précisé au fournisseur que la conception de leur appareil était similaire, cherchant à obtenir des renseignements sur le coût d’Apple pour développer sa montre (comme le coût d’un composant).

Un autre exemple revient sur le cas d’un ingénieur de Huawei qui aurait envoyé à un fournisseur d’Apple la photo d’un matériau en lui demandant de « ne pas hésitez à suggérer un design avec lequel vous avez déjà une expérience », ce fournisseur aurait toutefois refusé de coopérer. Les exemples sont multiples et ne concernent pas uniquement l’Apple Watch. Huawei se serait également intéressé aux ordinateurs de la marque à la pomme. La firme chinoise est également soupçonnée d’avoir copié un connecteur développé par Apple pour permettre le changement de design de son MacBook Pro en 2016. Plus fin, ce connecteur sert à relier l’écran à la carte mère tout en réduisant la taille de la charnière et Huawei semble avoir été convaincu par cette option. En effet, un composant similaire est apparu dans le MateBook Pro 2018 et, si de nombreux fournisseurs ont refusé d’aider le fabricant, la société a finalement trouvé un partenaire.

Huawei MateBook X Pro

Le MateBook X Pro © Huawei

La firme aurait aussi pris contact avec des personnes qui ont travaillé de près ou de loin avec Apple. Un ancien employé de Cupertino explique avoir été contacté à plusieurs reprises par Huawei concernant les produits et fonctionnalités à venir. « Il était clair qu’ils [Huawei] étaient plus intéressés à essayer d’en savoir plus sur Apple qu’à m’embaucher », a expliqué l’ex-employé d’Apple.

Huawei nie toujours tout acte répréhensible

L’enquête de The Information assure également que Huawei aurait utilisé des tactiques similaires avec des sociétés telles que Cisco, Motorola ou Akhan Semiconductor. Ces nouvelles accusations tombent mal pour le géant chinois qui fait déjà face à un climat de défiance en occident. Parti des États-Unis, l’inquiétude concernant les activités de Huawei et ses liens supposés avec les autorités chinoises n’a cessé de croître ces derniers mois, jusqu’à se propager à la France et à ses pays voisins. La firme multiplie les sorties pour rassurer et un porte-parole a une nouvelle fois réfuté ces accusations. De son côté, Apple risque de se méfier d’une firme ambitieuse qui l’a dépassé sur le marché du smartphone et, après avoir entretenu des relations tendues avec Samsung pendant des années, Huawei pourrait devenir la cible d’un Apple qui pourrait compter sur le soutien de l’administration Trump.


Contenus associés

  • jacques

    l’espionnage industriel c’est la norme .Les USA sont les champions du monde de cette activité.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.