LaboFnac

Huawei se tourne vers TomTom pour remplacer Google Maps

TomTom a conclu un accord avec Huawei pour l'utilisation de ses cartes et services. Le fournisseur néerlandais de systèmes de navigation remplacera Google Maps sur les smartphones du géant chinois.

Huawei doit se passer des services Google, dont l’accès au Play Store, sur ses nouveaux smartphones tels que les Mate 30. Pour continuer à s’imposer sur le marché du smartphone, le géant chinois n’a d’autre choix que de trouver des alternatives aux Google Mobile Services (GMS). En plus de miser sur ses Huawei Mobile Services (HMS), le fabricant tente d’attirer les développeurs sur l’App Gallery et noue des partenariats. TomTom annonce ainsi avoir conclu un accord avec Huawei pour fournir ses cartes et services au géant chinois, rapporte l’agence Reuters.

Huawei P30

© Fahim Alloul / LaboFnac

Ce rapprochement va permettre au numéro deux mondial d’utiliser les cartes, les informations sur le trafic et système de navigation du spécialiste néerlandais sur ses nouveaux smartphones. Un porte-parole de TomTom, Remco Meerstra, indique que l’accord avait été conclu « il y a quelque temps », mais n’a pas été rendu public. Pour la société néerlandaise, cet accord permet de se faire une place sur les smartphones d’un fabricant qui ambitionne de dépasser Samsung pour devenir le numéro un du secteur.

Les services de TomTom devraient être proposés sur les P40 et P40 Pro

Du côté de Huawei, l’urgence était de trouver une alternative à Google Maps. Après avoir dévoilé son système d’exploitation HarmonyOS, le fabricant a dévoilé un projet lui permettant de concurrencer l’outil de cartographie de Google. Baptisé Map Kit, il est pour l’heure uniquement destiné aux développeurs et doit permettre à Huawei de ne plus dépendre des solutions du géant américain. L’accord dévoilé ce jour permet au géant chinois de se rapprocher d’un acteur important du secteur de la navigation GPS, tout en s’éloignant encore un peu plus des États-Unis. La présentation de la série P40, qui doit avoir lieu à Paris dès le mois de mars 2020, devrait permettre à Huawei d’évoquer ce partenariat. La firme avait annoncé en 2019 sa volonté d’injecter 1,5 milliard de dollars pour les développeurs afin de faire grandir son écosystème.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.