LaboFnac

Huawei et ZTE dans le viseur de la CIA, du FBI et de la NSA

Plusieurs agences américaines dont la CIA et le FBI recommandent de ne pas utiliser les smartphones Huawei et ZTE. Selon eux, il existe un risque d'espionnage par la Chine.

Les smartphones chinois n’ont pas la cote aux États-Unis. Les dirigeants de six agences de renseignements – dont la CIA, le FBI et la NSA – ont fait part de leur réserve vis-à-vis des smartphones chinois. Devant le Comité sénatorial du renseignement, les six ont indiqué qu’ils ne recommanderaient pas aux Américains d’utiliser des produits de marques chinoises, rapporte CNBC. Les constructeurs Huawei et ZTE ont notamment été visés par cette mise en garde.

Un climat de tensions entre la Chine et les États-Unis

Chris Wray, directeur du FBI, a notamment déclaré : « Nous sommes profondément préoccupé par les risques de laisser une entreprise ou entité, redevable à des gouvernements étrangers et ne partageant pas nos valeurs, acquérir des positions de pouvoir au sein de nos réseaux de télécommunications ». Il a également ajouté que cela permettrait à ces entreprises, mais aussi au gouvernement chinois « d’exercer une pression ou un contrôle sur nos infrastructures de télécommunications, d’offrir la capacité de modifier ou de voler des informations de manière malveillante et de fournir la capacité de mener des activités d’espionnage non détectées ».

Huawei P Smart

Cette nouvelle attaque intervient alors que Huawei tente de se faire une place sur le marché américain. Le numéro trois mondial du marché des smartphones s’était rapproché de l’opérateur AT&T, mais ce dernier s’est finalement retiré des discussions. Dans un communiqué, la marque chinoise estime qu’elle ne pose pas de plus grands risques en matière de cybersécurité que les autres fabricants. Un porte-parole de Huawei ajoute que le constructeur « est au courant de toute une série d’activités du gouvernement américain visant à empêcher Huawei de pénétrer le marché américain ». Il ajoute que « Huawei est approuvé par les gouvernements et les clients dans 170 pays ». De son côté, ZTE a précisé via un communiqué qu’elle prend au sérieux la cybersécurité ainsi que la vie privée et qu’elle reste une « partenaire de confiance » pour les clients américains.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.