LaboFnac

Huawei Kirin 960 : le chipset du Mate 9 en détails

Avec le Mate 9 arrivera un nouveau chipset Kirin. Numéroté 960, il succède au Kirin 950 et apporte de nombreuses nouveautés dont un GPU largement plus puissant que sur les modèles précédents. Les gamers peuvent enfin se réjouir.

Bien que toujours dans la liste des clients de Qualcomm, Huawei fait partie des rares constructeurs à développer ses propres SoC via sa filiale HiSilicon et il vient justement d’en annoncer un nouveau : le Kirin 960. Celui-ci succède naturellement au Kirin 950/955 qui équipe tous les haut de gamme de la marque et ceux d’Honor depuis le Mate 8. C’est d’ailleurs le Mate 9 qui en profitera le premier, comme du Cortex-A73 et du Mali-G71 présentés par ARM à la fin du mois de mai. C’est donc un grand pas en avant pour Huawei, mais aussi pour la téléphonie mobile en général. Deux bonnes raisons de s’y intéresser d’un peu plus près.

Du mieux du côté du CPU mais surtout de celui du GPU

Les deux principales nouveautés du Kirin 960 ont été vaguement évoquées plus tôt. Dans le détail, les coeurs Cortex-A73 sont au nombre de quatre et montent jusqu’à 2,4 GHz pour seconder un quad-core Cortex-A53 cadencé à 1,8 GHz et monté en configuration big.LITTLE. Les fins connaisseurs remarqueront que les fréquences n’ont pas beaucoup changé depuis la génération précédente (1,8 GHz et entre 2,3 et 2,5 GHz), comme la finesse de gravure d’ailleurs (16 nm). Le changement d’architecture suffit néanmoins à améliorer les performances. Huawei annonce un gain de l’ordre de 10% en single-core et de 18% en multi-core en comparaison du Kirin 950 avec l’appui de Geekbench 4.0. Ce n’est pas grand chose mais c’est toujours ça de pris.

HiSilicon Kirin 960

La hausse est en revanche plus significative en traitement graphique. Comme indiqué plus tôt, le Kirin 960 s’appuiera pour cela sur le Mali-G71 et plus exactement sur un Mali-G71 MP8. Outre les améliorations apportées par ARM (fréquence de 900 MHz, architecture Bifrost pour la 4K et la réalité virtuelle, compatibilité Vulkan…), il est intéressant de souligner que Huawei a opté pour une configuration plus véloce que d’habitude, avec huit unités de calcul contre quatre habituellement. L’ensemble de ces changements résulteraient dans une hausse des performances de l’ordre de 180 % en comparaison du Kirin 950 selon Huawei. GFXBench n’est pas loin de le prouver. Les scores dévoilés montrent en outre que le Kirin 960 dépasse de peu l’Exynos 8890 et le Snapdragon 820, mais pas l’A10 d’Apple.

ARM Mali-G71 du Kirin 960

Nouveau modem, nouveau co-processeur, nouvel ISP…

Huawei a donc bien revu sa copie, et pas uniquement pour les performances. Le Kirin 960 introduit aussi un nouveau modem maison compatible LTE catégorie 12/13 pour des débits jusqu’à 600 Mb/s sur quatre porteuses, comme on en trouve déjà chez Qualcomm. Encore faut-il que les opérateurs le permettent… Ce n’est le cas d’aucun par chez nous. S’ajoutent encore à cela un nouveau co-processeur i6 pour la gestion des capteurs, un ISP amélioré pour les doubles-capteurs photo et le support des modules de mémoire UFS 2.1. Le Kirin 960 s’annonce ainsi comme un chipset solide et figurera sans doute parmi les meilleures de cette fin d’année, alors que Samsung, Qualcomm et MediaTek devraient renouveler leurs offres en 2017.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.